Analyse
Quatre actions pour les audacieux ! il y a 2 ans - mercredi 20 mai 2015

Nous avons fait pour vous une sélection d’actions sensibles à la conjoncture mondiale.

Voici l’évolution qu’elles ont connue depuis le début de l’année, y compris les dernières semaines, tendues en Bourse. Toutes les quatre restent intéressantes.

 

Les Bourses en Europe ont connu une belle remontée, initiée par le frémissement de l’économie et l’espoir de bons résultats de sociétés (vu le recul de l’euro et le faible prix du pétrole). Mais depuis quelques semaines, le mouvement s’essouffle.
Divers éléments incitent les investisseurs à pendre leurs bénéfices.
– Le recul du dollar face à l’euro, suite au ralentissement surprise des USA (au premier trimestre la croissance économique du pays s’est limitée à 0,2 %). Depuis janvier, l’euro est à son sommet face au billet vert, ce qui joue en faveur des exportations américaines.
– La reprise économique en Europe reste fragile et les incertitudes sur la Grèce restent élevées. Toute mauvaise nouvelle pèse exagérément sur les cours des actions cycliques.

 

Nous ne changeons cependant rien à notre sélection.

 

Variations de cours ci-dessous : après conversion en euro, depuis le 01/01/2015.

 

Nyrstar (+15,3 %)
Le cours a perdu plus de 10 % depuis l’annonce du résultat trimestriel. L’activité minière (perturbée) est réévaluée (cessions, arrêts possibles.). Mais un retour au bénéfice cette année est possible, grâce au niveau du dollar (malgré sa correction) et à la hausse du prix du zinc, qui devrait se poursuivre (offre limitée et demande croissante).

 

Agfa Gevaert (+5,3 %)
Les premiers signes de stabilisation des ventes évoqués en mars se confirment. Cela renforce notre espoir de voir le groupe atteindre en 2015 son objectif de marge opérationnelle avant amortissement de 10 %. Les investisseurs redécouvrent l’action mais le potentiel n’est pas épuisé.

 

Rio Tinto (+6,3 %)
L’entreprise minière souffre de la baisse du prix du minerai de fer et du recul de la demande de cette matière. Mais si la situation est difficile à court terme, elle permet aussi d’éliminer les concurrents peu rentables. Rio Tinto maintient dès lors sa production de minerai, en dépit de la baisse des prix, et va se concentrer sur la réduction des coûts, pour défendre sa rentabilité.

 

Schnitzer Steel (-17,5 %)
La baisse des prix de l’acier a plongé dans le rouge le résultat trimestriel, obligeant le sidérurgiste à muscler ses réductions de coûts. Mais le dividende n’est pas en danger.

 

Partagez cet article