Analyse
Semaine marquée par le discours de la Fed il y a 2 ans - vendredi 8 mai 2015

La Fed, inquiète du niveau de valorisation atteint par les valeurs américaines, sape la confiance.

Vendredi midi, le S&P 500 reculait de 1 % par rapport à une semaine plus tôt, le Stoxx Europe 50 perdait 1,3 %, affecté par l’absence d’avancée dans le dossier grec et la remontée des taux longs, et le Bel 20 s’inscrivait dans la tendance avec un recul de 1,5 %.

 

Marchés

Compte tenu des niveaux plutôt élevés atteints par les Bourses, il est normal que les marchés soient plus sensibles. Mais quoi qu’en dise la Fed, si les actions américaines sont loin d’être bon marché, elles ne sont pas à des niveaux nécessitant de tout vendre indistinctement.
Par ailleurs, les entreprises ayant publié des résultats peu brillants ont aussi été sanctionnées.

 

Grande nervosité également sur le marché obligataire sur la semaine : les taux à 10 ans ont soudainement remonté (1,105 % pour le taux belge à 10 ans). En cause : le recul des craintes de déflation, l’anticipation d’une meilleure croissance en Europe, l’afflux de nouvelles émissions…

 

Actions

– AB InBev (ne vendez plus, conservez) signe une performance trimestrielle meilleure que prévu, grâce à ses marques premium.
– Adidas (vendez) publie des chiffres trimestriels qui ne permettent pas encore d’étayer la crédibilité de son plan de croissance et de ses objectifs. Nous restons prudents.
– Ageas (conservez) publie un bon résultat opérationnel pour le premier trimestre et va se débarrasser d’une nouvelle partie des instruments financiers complexes hérités de Fortis.
– Axa (achetez) affiche un chiffre d’affaires trimestriel en hausse de 10 % et confirme ses objectifs pour l’ensemble de 2015. La hausse du cours n’est pas terminée et nous conseillons toujours cette action pour un premier investissement en Bourse.
– Brederode (conservez) a vu son portefeuille évoluer en ligne avec le marché au premier trimestre. Nous évaluons sa valeur intrinsèque à 48,80 EUR. La décote reste de moins de 25 % et ne risque guère d’encore diminuer, vu l’importance du portefeuille de private equity, assez peu transparent.
– D’Ieteren (vendez) a perdu en avril des parts de marché dans la distribution auto. Sur les quatre premiers mois de l’année, ses volumes vendus ont reculé de 2,5 %. Le marché belge de l’automobile a quant à lui reculé de 1,6 %. Le début d’année a donc été plus faible que prévu pour le marché automobile belge. Le risque d’une petite baisse sur l’ensemble de 2015 se précise.
– GBL (conservez) publie un bénéfice trimestriel 2,7 fois plus élevé qu’un an plus tôt, à 0,95 EUR par action. Mais les rentrées de liquidités récurrentes (surtout les dividendes des participations) sont restées plus ou moins stables. La hausse du bénéfice vient de la vente d’une partie supplémentaire des actions Total et de la réévaluation d’instruments financiers. La décote reste conforme à sa moyenne historique.
– Repsol (achetez) résiste bien à la chute de prix du pétrole; certes, le bénéfice trimestriel net perd 6 % par rapport à un an plus tôt, mais, si on en exclut les éléments non récurrents, il gagne 74 %, grâce au raffinage.
– Retail Estates (vendez) lance une augmentation de capital pour financer son expansion. En dépit de la réduction par rapport au cours, ne souscrivez pas.
– Société Générale (conservez) publie pour ses activités en Russie un résultat trimestriel dans le rouge (elle y restera en perte sur toute l’année) et un résultat trimestriel global moins bons que les concurrents.
– Solvay (vendez) publie un résultat trimestriel favorisé par la faiblesse de l’euro et conforme à nos attentes (chiffre d’affaires : +6 %, bénéfice opérationnel : + 12 %), grâce surtout à la division advanced Materials, qui a profité de la forte demande du secteur automobile et de smartphones. Nous maintenons nos prévisions et pensons toujours que le cours est trop optimiste.
– Western Union (achetez) pourrait, selon la rumeur, racheter son (petit) concurrent MoneyGram, ce qui réduirait (un peu) la pression sur les prix dans le secteur et permettrait à Western Union de se renforcer face aux autres concurrents. Mais pour l’heure, Western Union dément.

 

A l’agenda

– Lundi 11 mai : résultat trimestriel d’Ontex
– Mardi 12 mai : résultat trimestriel de Deceuninck, Agfa, EVS, Allianz (résultat détaillé), Vivendi; paiement du dividende de Telefónica (0,40 EUR brut)
– Mercredi 13 mai : résultat trimestriel de Cofinimmo, Bekaert, Deutsche Telekom, Cisco, Wolters Kluwer, IBA, Kinepolis, Befimmo; paiement du dividende d’Axa (0,95 EUR brut)
– Jeudi 14 mai : résultat trimestriel de Telefónica; paiement du dividende d’Apple (0,52 USD brut)
– Vendredi 15 mai : paiement du dividende d’Abbott (0,24 USD brut), de Renault (1,90 EUR brut)

Partagez cet article