Analyse
Retail Estates : changement de conseil il y a un an - vendredi 11 décembre 2015

La prime sur la valeur intrinsèque (50,74 EUR) est élevée (50 %). Le rendement sur dividende est maigre (3,1 % net).

Mais avec un taux de distribution des bénéfices limité à 83 %, il y a de la marge pour l’augmenter. Bien que les résultats soient bons et les perspectives favorables, la SIR est à présent chère.
VENDEZ.

 

Le résultat semestriel (clôture annuelle : 31/03) était meilleur que prévu, grâce à la contribution de nouveaux investissements et à une charge d’intérêt moins élevée que prévu. Le bénéfice semestriel est de 1,89 EUR par action (contre 1,84 EUR un an plus tôt). L’augmentation de capital de mai/juin (nombre d’actions : +16,7 %), n’a pas eu d’effet dilutif. Pour l’ensem¬ble de l’exercice, nous relevons notre prévision de bénéfice par action à 3,85 EUR (contre 3,75 auparavant) et maintenons notre prévision de dividende (payable en juillet 2016) à 2,34 EUR net (compte tenu du précompte mobilier de 27 %), soit au même niveau que celle de la SIR. Le taux d’occupation a un peu reculé (de 98,8 % en début d’exercice à 98,2 % le 30/09). Malgré l’augmentation de capital, l’endettement a grimpé (de 51,5 à 52,2 %), suite à de grosses acquisitions, qui ont fait monter de 16,6 % la valeur du portefeuille depuis le début de l’exercice. Enfin, fin octobre, la SIR a encore annoncé l’achat d’un parc commercial à Nivelles, qui portera la valeur du portefeuille à ±1 milliard.

 

Cours au moment de l'analyse : 76,31 EUR

 

Retail Estates est une société immobilière réglementée (SIR) qui investit dans l’immobilier commercial, principalement en bordure des agglomérations ou sur les grands axes d’accès aux centres urbains.

 

Partagez cet article