Analyse
Pour investir en actions belges : quatre stratégies il y a un an - mercredi 20 avril 2016

Sur les 171 actions cotées en Bourse de Bruxelles, nous en conseillons actuellement 13.

On peut regrouper les actions conseillées en quatre catégories

 

Actions privilégiées pour leur dividende et la bonne visibilité sur sa pérennité

Gimv (47,65 EUR au moment de l’analyse)
Sociéte qui investit surtout dans des actions non cotées et gère un portefeuille très diversifié de ±50 participations, complété par des fonds pour un total d’environ 1,8 milliard d’euros.
La décote est nulle, mais la valorisation prudente des participations et les excellents résultats sont rassurants (rendement moyen de 11,7 % sur base annuelle). Au vu de son importante trésorerie, nous n’avons pas de doute sur la capacité à maintenir le dividende (1,7885 EUR net; 3,8 % net).

Van de Velde (59,38 EUR au moment de l’analyse)
Société active dans la lingerie féminine haut de gamme, via de petites boutiques d’indépendants et son réseau propre. Elle a démontré sa capacité à croître dans un marché stable où la concurrence des chaînes de moyen de gamme fait rage. La société mène une politique de dividende très généreuse grâce à une rentabilité remarquable et un bilan en béton (dividende de 2,56 EUR net; 4,3 % net, tenable pour les années à venir).

 

Actions cycliques sous-valorisées, sur le point ou en train de renouer avec de bons résultats

Atenor (43,60 EUR au moment de l’analyse)
Promoteur immobilier belge actif en Belgique, au Luxembourg et dans les pays de l’Est. Son portefeuille de projets en développement est mûr (15 projets pour 660 000 m²). Les bénéfices qui seront dégagés ces prochaines années permettront au moins de maintenir le dividende (1,46 EUR net). Les projets dans les pays de l’Est, longtemps problématiques, pourraient se solder par de très bonnes surprises, peut-être déjà en partie cette année.

Euronav (9,06 EUR au moment de l’analyse)
Armateur exploitant une flotte de transporteurs de pétrole. Après quatre années de pertes dans un secteur en pleine crise, il a renoué en 2015 avec de très bons résultats. L’offre surabondante en pétrole, le rallongement des trajets et la capacité de transport qui devrait rester contenue en 2016 et 2017 font que les tarifs maritimes devraient rester très rentables. Le fait que le groupe ait décidé de distribuer 80 % de ses bénéfices permet d’entrevoir positivement l’évolution du dividende.

 

Actions de sociétés innovantes, actives dans des marchés de niche à grande valeur ajoutée, capables de rayonner au niveau mondial

Melexis (40,22 EUR au moment de l’analyse)
Groupe belge spécialisé dans les semi-conducteurs pour l’industrie automobile (dont le nombre ne cesse d’augmenter). Melexis propose continuellement des produits innovants à haute valeur ajoutée lui permettant de gagner des parts de marché. La complexité technique et la collaboration avec les équipementiers automobiles engendrent des marges confortables.

Umicore (43,30 EUR au moment de l’analyse)
Groupe spécialisé dans les composants pour pots catalytiques, les cathodes pour batteries rechargeables et le recyclage de métaux précieux. Il vient de renouer avec la croissance bénéficiaire et commence à récolter le fruit de ses investissements des dernières années. Il est parmi les leaders de ses marchés, présente un bilan solide et des produits répondant à des problématiques environnementales majeures (pollution, rareté des matériaux, électrification automobile). Il profitera du renforcement continu de la législation en termes d’émissions polluantes et de recyclage.

EVS (30,51 EUR au moment de l’analyse)
Société qui conçoit et commercialise des solutions numériques pour la TV (enregistreurs à disque dur, plateformes de montage et logiciels). Ses deux marchés principaux sont les cars de régie TV (où EVS est n°1 mondial incontesté) et les studios, un marché beaucoup plus large où sa part de marché avoisine les 8 à 10 %. Ces 3 dernières années, face aux hésitations des clients (secteur en mutation technologique), sa rentabilité a été mise sous pression. Mais, au vu du carnet de commandes, la tendance pourrait avoir amorcé un revirement. Grâce à la maîtrise des coûts, la rentabilité devrait poursuivre son redressement. Les contrats récemment signés confirment la grande crédibilité de ses produits.

 

Actions de sociétés candidates à un rebond, après un passage à vide, des restructurations et/ou des réorientations stratégiques

Agfa-Gevaert (3,88 EUR au moment de l’analyse)
Société qui développe un large assortiment de produits numériques et analogiques, ainsi que des solutions IT pour l’industrie graphique et l’imagerie médicale. En 2015, ses ventes ont progressé (après deux années de recul). C’est grâce à des effets de change, mais aussi aux économies et aux investissements dans les nouveaux moteurs de développement (inkjet, ‘Healthcare IT’…). Ces prochaines années, la croissance des ventes (hors acquisitions) sera très faible mais le groupe est sur la bonne voie pour augmenter sa rentabilité.

 

Partagez cet article