Article
D'où vient notre conseil ? La méthodologie de Test-Achats invest il y a 4 mois - mardi 28 mars 2017
La méthodologie de Test-Achats invest est basée sur l’analyse fondamentale.

Définition

On parle d’analyse fondamentale lorsqu’une action est évaluée sur la base des attentes par rapport à l’avenir de l’entreprise. Plusieurs facteurs sont dans ce cas pris en compte. L’analyse fondamentale s’oppose à l’analyse technique , qui repose principalement sur les graphiques du passé. 

Objectif

L’objectif est de faire mieux que la moyenne boursière en achetant essentiellement des actions moins chères que la moyenne tout en limitant le risque.

Facteurs dont tient compte une analyse fondamentale

Dividende
Quel montant pouvez-vous attendre en ce qui concerne les dividendes de l’année suivante, dans deux ans, etc., … jusqu’à la fin de votre placement ? Les analystes de Test-Achats invest formulent des prévisions de la manière la plus précise possible et procèdent pour cela à une analyse de la société en question : maintien de la position, potentiel de croissance, possibilités de financement, gestion, … Ils analysent aussi les perspectives de son secteur, car la croissance de la société et du dividende ont tendance à se rapprocher de la moyenne du secteur au fil des années. 

Le rendement exigé
Le dividende et sa croissance future doivent être comparés au rendement qui peut être tiré de placements à taux fixe (par ex. les obligations souveraines), auquel il convient encore d’ajouter une prime de risque. Quel rendement les investisseurs souhaitent-ils obtenir à travers un placement en actions, en compensation du risque plus important qu’ils prennent ? D’un point de vue historique, les études montrent que les investisseurs demandent un supplément de rendement de l’ordre de 3 à 4 % à long terme.

Cours de Bourse
Lorsque la valeur théorique est supérieure au cours de Bourse du moment, l’action est dite sous-évaluée ou bon marché. Lorsqu’elle est inférieure, l’action est surévaluée ou chère. La valeur correcte se situe entre les deux. Voilà pour le calcul de base.

La formulation d’un conseil tient aussi compte d’autres éléments

- rapport cours/bénéfice
- rapport cours/cash-flow
- comparaison du cours avec la valeur comptable
- comparaison du cours avec la valeur intrinsèque
- situation d’autres actions sur le marché, comparaison entre les actions
- niveau des taux d’intérêt et anticipations en la matière
- facteurs macroéconomiques, par région ou par pays : inflation,

Partagez cet article