LVMH

FR0000121014
416,30 EUR 24/01/2020 17:38 Paris
4,35 EUR (1,06 %) Variation depuis la dernière clôture
257,85 439,05  52 semaines min max
62,80 % Rendement sur 1 an
1,77 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les résultats des analyses de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    LVMH croque le joaillier Tiffany il y a un mois - jeudi 28 novembre 2019
    Fin octobre, LVMH dévoilait son intérêt pour le joaillier américain. Un accord est à présent atteint.

    Les résultats des analyses de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous bénéficier de 5 crédits pour y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    LVMH s’intéresse au joaillier américain Tiffany il y a 2 mois - mercredi 30 octobre 2019
    D’un point de vue stratégique, cela a du sens. Mais le joaillier se laissera-t-il racheter à bon compte ?

    Sans doute pas.
    Pas de quoi dès lors s’enthousiasmer pour LVMH.
    VENDEZ.

    A l’aise financièrement, LVMH aimerait acquérir le joaillier américain Tiffany, avec plusieurs objectifs.
    D’abord, renforcer son pôle horlogerie et joaillerie, jugé un peu faiblard, et réduire ainsi sa lourde dépendance à son activité mode et maroquinerie.
    Ensuite, consolider sa position aux USA, pour contrer un éventuel ralentissement en Chine. Mais malgré cela, pour le plus long terme, s’offrir un bon potentiel de clientèle chinoise pour les bijoux Tiffany. 
    Enfin, accélérer la progression de ses bénéfices grâce à des synergies (notamment le fait que le réseau de distribution existant de LVMH pourrait donner à Tiffany une nouvelle jeunesse).

    Mais tout a un prix.

    Pour l’heure, Tiffany n’est pas satisfait du prix offert (14,5 milliards de dollars).

    Si les deux parties trouvent un accord mais que LVMH doit ainsi débourser plus que le prix actuellement proposé, l’intérêt de l’opération diminuera.

    Cours au moment de l’analyse : 380,25 EUR

    LVMH est un groupe français qui gère quelque 50 marques de luxe  (mode, maroquinerie, parfums, alcool, horlogerie, …).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Une déception n'est pas à exclure chez LVMH il y a 6 mois - lundi 29 juillet 2019
    Le n°1 mondial du luxe dépend de plus en plus de la Chine et de la maroquinerie.

    Au premier semestre, le bénéfice par action a grimpé de 8,7% à 6,49 EUR.
    VENDEZ.

    Au 1er semestre, le bénéfice par action a grimpé de 8,7% à 6,49 EUR et le dividende intérimaire de 10% à 2,20 EUR brut. Malgré les tensions géopolitiques, le groupe consolide sa croissance en Asie (hors Japon et surtout en Chine) : la zone a assuré 33% du chiffre d’affaires du groupe au 1er semestre, avec une hausse de 17% au premier trimestre et de 18% au deuxième. La clientèle chinoise ne semble pas se lasser des produits de maroquinerie. Au 1er semestre, ce segment a vu son chiffre d’affaires augmenter de 18% (hors cessions et acquisitions) et a assuré 61% du bénéfice opérationnel. Des chiffres impressionnants, mais aussi un peu inquiétants. LVMH est de plus en plus tributaire de la maroquinerie (marque Vuitton). Si le succès de cette marque venait à décliner, d’autres activités (vins & spiritueux, horlogerie & bijouterie…) seraient incapables de prendre le relais. Cette faiblesse relative des autres activités empêche d’ailleurs la marge opérationnelle de progresser (elle a été de 20,9% sur le semestre contre 21% un an plus tôt). Et un trou d’air en Chine (p.ex. en cas de chute boursière réduisant la richesse de la population aisée) serait aussi préjudiciable. Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 14,10 EUR pour 2019 et 15,60 EUR pour 2020.

    Cours au moment de l'analyse : 385,60 EUR

    LVMH est un groupe français qui gère quelque 50 marques de luxe  (mode, maroquinerie, parfums, alcool, horlogerie, …).

    Partagez cet article

  • Analyse
    Les perspectives de LVMH ne s’améliorent pas il y a 9 mois - mardi 16 avril 2019
    Le groupe a pourtant signé un bon premier trimestre.

    Le chiffre d’affaires du premier trimestre a grimpé plus que prévu, grâce à la Chine et à Louis Vuitton. Mais, vu la fragilité de l’économie mondiale, nous ne relevons pas nos prévisions. Après la forte hausse du cours depuis début 2019 (plus de 30%), nous confirmons notre conseil.
    VENDEZ.

    LVMH a dépassé les attentes au 1er trimestre : le chiffre d’affaires gagne 11% (hors cessions et acquisitions), une hausse identique à celle de toute l’année 2018. C’est grâce à deux moteurs : la division mode & maroquinerie (marque Louis Vuitton) et la Chine. La clientèle asiatique est en essor depuis 2 ans (elle a assuré 29% du chiffre d’affaires 2018). Et la vente de produits de luxe a profité de la bonne tenue des Bourses aux USA et en Chine (qui incite la clientèle aisée à dépenser). Mais la poursuite d’un tel climat boursier ne peut être garantie, d’autant que la croissance mondiale s’essouffle et que les tensions commerciales entre Chine et Occident ne sont pas totalement apaisées. Et même si la diversification des activités est rassurante, les divisions parfums et horlogerie & joaillerie ont un peu déçu. Quant à la marge opérationnelle, elle a peu de perspectives de hausse. Car pour que le luxe reste du luxe, il ne peut se vendre en séries standardisées, doit se renouveler constamment et nécessite donc des investissements. Enfin, le contexte économique incertain empêche le groupe de bien relever ses prix de vente.

    Cours au moment de l'analyse : 342,95 EUR

    LVMH est un groupe français qui gère quelque 50 marques de luxe  (mode, maroquinerie, parfums, alcool, horlogerie, …).

    Partagez cet article

  • Analyse
    LVMH résiste bien, même en Chine il y a un an - vendredi 1 février 2019
    Le groupe a signé une belle performance en 2018.

    Mais au niveau actuel du cours, l’action n’est pas une aubaine. VENDEZ.

    En 2018, LVMH a un peu dépassé nos prévisions : une hausse du chiffre d’affaires de 11% (hors cessions et acquisitions), de 18,3% du bénéfice par action (à 12,64 EUR) et de 20% du dividende (à 6 EUR brut). L’activité phare (mode et maroquinerie; Louis Vuitton) n’a pas déçu : son chiffre d’affaires a gagné 15%. Le groupe ne perçoit pas de ralentissement en Asie, même en Chine (qui pourtant ralentit). Certes, le management est excellent et les finances sont solides. Il n’empêche qu’au 4e trimestre, la croissance de toutes les activités (sauf mode et maroquinerie) a ralenti par rapport aux 9 premiers mois. Et si mode et maroquinerie signe une belle croissance sur le trimestre (+17%), c’est aussi parce que le 4e trimestre 2017 avait été mitigé. Enfin, tout décrochage brutal de l’économie chinoise aurait de lourdes conséquences (même si ce n’est pas notre scénario). Or, pour faire croître son bénéfice, le groupe n’a d’autre choix que de faire croître le chiffre d’affaires de ses activités existantes, car il y a peu de possibilités d’acquisitions à bon prix et la rentabilité opérationnelle est déjà élevée (21%). Nous prévoyons un bénéfice par action de 14 EUR en 2019 et de 15,50 EUR en 2020.

    Cours au moment de l'analyse 279,75 EUR

    LVMH est un groupe français qui gère quelque 50 marques de luxe (mode, maroquinerie, parfums, alcool, horlogerie, …).

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 439,05 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 257,85 EUR
Code ISIN FR0000121014
Bourse Paris
Euronext non
Bêta 1,23
Volatilité 20,51 %
Nombre d'actions existantes 505.028.900
Capitalisation boursière (en milliards) 208,05 EUR
Secteur Biens de consommation
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 202.536 EUR
Score corporate governance 4
Pays France

Chiffres-clé par action (EUR)

2020 (e) 2019 (e) 2018 2017
Dividende 7,30 6,60 6,00 5,00
Bénéfice courant 15,90 14,10 12,64 10,21
Bénéfice net 15,90 14,10 12,64 10,21
Cash flow courant 21,00 18,65 16,81 14,53
Cash flow net 21,00 18,65 16,81 14,53
EBIT 24,20 21,65 19,60 16,15
EBITDA 29,50 26,45 24,18 20,88
Valeur comptable 76,30 67,65 60,22 53,99
Valeur comptable tangible 24,50 41,40 32,92 21,14

Performance (en euros)

LVMH Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 10,46 % 6,33 % 11,39 %
Rendement sur 6 mois 8,06 % 7,28 % 11,69 %
Rendement sur 1 an 62,80 % 18,36 % 29,84 %
Rendement annuel moyen sur 5 ans 26,23 % 2,55 % 10,54 %

Ratios financiers de la société

2019 (e) 2018 2017 2016
Pay out - 31,65 % 33,30 % 32,78 %
Current ratio - 1,40 1,41 1,51
Return on equity - 20,98 % 18,90 % 15,87 %
Total return on equity - 20,98 % 18,90 % 15,87 %
Marge brute - 66,63 % 65,33 % 65,32 %
Marge nette - 14,93 % 13,17 % 11,60 %
Marge EBIT - 21,04 % 19,04 % 18,35 %
Marge EBITDA - 25,96 % 24,61 % 24,05 %
Taux d'imposition - 26,34 % 29,22 % 32,59 %
Gearing - 20,10 27,45 14,42
Fonds propres/total du bilan - 43,00 % 41,65 % 44,61 %

Données boursières par action

2020 (e) 2019 (e)
Rendement de dividende 1,77 % 1,60 %
Cours/bénéfice courant 25,91 29,22
Cours/cash flow courant 19,62 22,09
Cours/valeur comptable 5,40 6,09
Cours/valeur comptable tangible 16,81 9,95
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,65 % -

(E) : estimation