Merck US58933Y1055

Alertes
Ajouter au portefeuille
63,28 USD 23/03/2017 21:00 New York
-0,22 USD (-0,35 %) Variation depuis la dernière clôture
52,83 66,58  52 semaines min max
28,30 % Rendement sur 1 an
2,98 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse

    Merck bénéficie d'une procédure accélérée

    il y a 2 mois - lundi 16 janvier 2017
    Peut-être une bonne nouvelle pour le futur ?
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse

    Merck : le Keytruda à la rescousse ?

    il y a 6 mois - mercredi 14 septembre 2016

    En dépit des espoirs suscités par le Keytruda, qui poussent l’action à un niveau trop élevé pour la rendre intéressante, le groupe pharmaceutique peine à relancer ses ventes.

    Contentez-vous de conserver et de profiter du bon rendement sur dividende (±3 % au cours actuel).

     

    Ventes à la peine

    Malgré des ventes légèrement supérieures aux attentes au 2e trimestre (+3 % hors effets de change), Merck continue à souffrir de la concurrence des génériques. Depuis son sommet à 48 milliards USD en 2011, le chiffre d’affaires a ainsi fondu de 18 % à 39,5 milliards en 2015. En cause, la perte de brevets importants, un mouvement encore amplifié par la vente des Médicaments sans ordonnance à Bayer et l’impact des devises. Enfin, le groupe a aussi essuyé des revers importants dans le développement de son pipeline, comme avec l’anticholestérol Tredaptive ou, récemment, l’Odanacatib (ostéoporose).

     

    Retour timide de la croissance

    Si Merck a renoué avec la croissance au 1er semestre (hors effets de change), aucun rebond important n’est toutefois attendu à court/moyen terme. D’une part, la pression des génériques est amenée à se poursuivre avec la perte des brevets de l’antibiotique Cubicin (issu du rachat de Cubist) en juin 2016 et de l’anticholestérol Zetia en 2017 (l’arrivée d’un générique est prévue dès décembre 2016). D’autre part, les produits vedettes Januvia (diabète), Isentress (HIV) et Gardasil (vaccin) ont de nouveaux concurrents qui freinent la croissance de leurs ventes. Enfin, le chiffre d’affaires des nouveaux produits reste trop timide, à l’image de l’anticancéreux Keytruda, concurrencé par l’Optivo de Bristol-Myers-Squibb.

     

    Un espoir nommé Keytruda

    Cela pourrait toutefois changer. Une récente étude a en effet mis en lumière le manque d’efficacité de l’Optivo dans le traitement du cancer du poumon, ce qui devrait doper les ventes du Keytruda. D’autant que celui-ci vient d’être homologué pour deux nouvelles indications. Un autre produit prometteur est le Zepatier (hépatite C), lancé au 1er trimestre, mais le marché intègre déjà en partie le succès de ces produits. Au final, nous tablons sur un bénéfice par action de 2,05 USD en 2016 et 2,3 USD en 2017.

     

    Cours au moment de l'analyse : 61,81 USD

     

    Merck est un laboratoire pharmaceutique américain dont l’activité thérapeutique est principalement axée sur le cholestérol, l’hypertension, l’ostéoporose et les maladies respiratoires. Il est également présent dans les vaccins, la santé animale et les produits Grand Public.

     

    Partagez cet article

  • Analyse

    Quelques nouvelles du secteur pharmaceutique

    il y a un an - lundi 8 février 2016

    Des résultats ont été publiés.

    Vendez Pfizer et AstraZeneca.
    Conservez Merck et GlaxoSmithKline.

    Les prévisions de Pfizer pour 2016 sont plus faibles que prévu, en raison de la force du dollar.

    Idem pour Merck qui subit en outre la concurrence d’un générique.

    GlaxoSmithKline déçoit également avec un quatrième trimestre en perte, pénalisé par de fortes charges de restructuration.

    AstraZeneca s'attend pour 2016 à un recul de son chiffre d'affaires entre 0 % et 5% (hors effets de change) en raison de la concurrence générique du Crestor aux Etats-Unis. C’est conforme à nos attentes même si le marché est déçu (stabilité attendue).

    Cours au moment de l’analyse :
    Pfizer : 28,99 USD
    AstraZeneca : 4119,50 pence
    Merck : 49,12 USD
    GlaxoSmithkline : 1404,50 pence

    Partagez cet article

  • Analyse

    Merck : la recherche se fait plus productive

    il y a un an - mardi 3 novembre 2015

    Le portefeuille de produits en développement s’améliore.

    Le labo devrait retrouver le chemin de la croissance en 2016. Mais le potentiel de hausse du cours est limité.
    CONSERVEZ.

     

    Au 3e trimestre, les ventes ont perdu 5 % (hors effets de change : +2 %), et ce malgré la hausse de 17 % des ventes de Januvia (contre le diabète) et l’essor du Keytruda (contre le cancer). Mais vu que c’est mieux que prévu, Merck relève sa fourchette de prévisions. En 2016, vu l’amélioration du portefeuille de produits en développement, les ventes de nouveaux produits devraient enfin compenser la concurrence générique. D’une part en interne : le Bezlotoxumab (contre les infections au clostridium) a déjà donné de bons résultats et, surtout, Merck a des produits prometteurs en immuno-oncologie (dont le Keytruda lancé il y a un an). D’autre part grâce aux acquisitions : de l’Idenix (contre l’hépatite C), de Cubist Pharma (antibiotiques) et de cCAM Biotherapeutics (immuno-oncologie). Et enfin par les partenariats (comme avec la biotech Arvinas). Néanmoins, en 2017, Merck perdra le brevet du Zetia/Vytorin (ses deuxièmes meilleures ventes) et la croissance du Januvia (diabète) pourrait pâtir du succès du Jardiance (concurrent prometteur d’Eli Lilly). Nous relevons cependant nos prévisions de bénéfice par action à 1,70 USD pour 2015 (contre 1,60 auparavant) et à 2,45 USD pour 2016 (contre 2,35).

     

    Cours au moment de l'analyse : 55,11 USD

     

    Merck est un laboratoire pharmaceutique américain dont l’activité thérapeutique est principalement axée sur le cholestérol, l’hypertension, l’ostéoporose et les maladies respiratoires. Il est également présent dans les vaccins.

     

    Partagez cet article

  • Analyse

    Merck s’allie à une biotech

    il y a un an - mardi 14 avril 2015

    Le laboratoire américain a signé un partenariat stratégique avec Arvinas, une société biotechnologique américaine non cotée.

    Action correctement évaluée.
    CONSERVEZ.

     

    L’accord prévoit que les deux groupes mettront leurs compétences en commun pour concevoir de nouveaux types de médicaments dans plusieurs domaines thérapeutiques. Au-delà d’un premier versement (non divulgué) destiné à financer ses activités de recherche, Arvinas pourrait recevoir jusqu’à 434 millions USD en cas de réalisation de certains objectifs, ainsi que des royalties sur d’éventuelles futures ventes.

     

    Cours au moment de l’analyse : 57,25 USD

     

    Merck est un laboratoire pharmaceutique américain dont l'activité thérapeutique est principalement axée sur le cholestérol, l'hypertension, l'ostéoporose et les maladies respiratoires. Il est également présent dans les vaccins, la santé animale et les produits Grand Public.

     

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 66,58 USD
Minimum sur les 12 derniers mois 52,83 USD
Code ISIN US58933Y1055
Bourse New York
Euronext non
Bêta 0,62
Volatilité 16,10 %
Nombre d'actions existantes 2.775.257.000
Capitalisation boursière (en milliards) 176,23 USD
Secteur Santé et pharmacie
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 604.024 USD
Score corporate governance 4

Chiffres-clés par action (USD)

2017 (e) 2016 2015 2014
Dividende 1,89 1,85 1,81 1,77
Bénéfice courant 2,50 1,42 1,58 4,12
Bénéfice net 2,50 1,42 1,58 4,12
Cash flow courant 4,80 3,37 3,83 6,43
Cash flow net 4,80 3,37 3,83 6,43
EBIT 3,40 1,73 2,04 1,96
EBITDA 5,75 3,69 4,31 4,27
Valeur comptable 14,65 14,58 16,06 17,12
Valeur comptable tangible 7,95 7,98 9,69 12,55

Performance (en euros)

Merck Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 3,90 % 3,95 % 0,55 %
Rendement sur 6 mois 6,40 % 7,52 % 12,25 %
Rendement sur 1 an 28,30 % 9,91 % 19,07 %
Rendement sur 5 ans 19,60 % 7,10 % 15,55 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 2015 2014
Pay out - 130,99 % 115,15 % 43,26 %
Current ratio - 1,78 1,55 1,77
Return on equity - 9,78 % 9,94 % 24,50 %
Total return on equity - 9,78 % 9,94 % 24,50 %
Marge brute - 65,10 % 62,19 % 60,30 %
Marge nette - 9,90 % 11,29 % 28,25 %
Marge EBIT - 11,99 % 14,56 % 13,42 %
Marge EBITDA - 25,66 % 30,70 % 29,27 %
Taux d'imposition - 15,41 % 17,44 % 30,95 %
Gearing - 26,05 29,23 11,65
Fonds propres/total du bilan - 42,26 % 43,98 % 49,62 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016
Rendement de dividende 2,98 % 2,91 %
Cours/bénéfice courant 25,40 44,81
Cours/cash flow courant 13,23 18,82
Cours/valeur comptable 4,33 4,35
Cours/valeur comptable tangible 7,99 7,96
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 6,72 % -

(e) : estimation

  • Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • La réponse est obligatoire.

    Precedent Suivant

  • Precedent Suivant

  • Envoyer et Fermer