Nestlé

CH0038863350
Alertes
Ajouter au portefeuille
81,26 CHF 16/08/2018 17:31 Zurich
0,00 CHF (0,00 %) Variation depuis la dernière clôture
73,00 86,00  52 semaines min max
3,64 % Rendement sur 1 an
3,03 % Rendement de dividende
Tous les détails
Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Nestlé parvient à un peu rassurer il y a 14 jours - vendredi 3 août 2018
    Son chiffre d’affaires et sa rentabilité semestriels affichent une progression.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    Chez Nestlé, l’actionnaire activiste Third Point s’impatiente il y a un mois - jeudi 12 juillet 2018
    Il propose un plan agressif de réorganisation.

    Mais il est peu probable que le suisse s’y soumette
    CONSERVEZ.

    Third Point, entré l’an passé dans le capital de Nestlé (pour 1,3%) n’est pas satisfait. Et pour cause : alors que le cours était de ±85 CHF lors de son achat, il s’est replié à 79 CHF. Nestlé, comme d’autres du secteur, souffre du changement de la demande des consommateurs (pour des aliments plus sains et locaux). Third Point demande dès lors plus d’audace : mobiliser des moyens (cession d’activités à faible croissance, vente de la participation dans L’Oréal, recours à plus de dettes) pour investir dans des segments dynamiques (santé nutritionnelle...) et racheter davantage d’actions propres. D’après Third Point, cela permettrait au bénéfice par action de grimper ces 5 prochaines années en moyenne de 15% par an. Selon nous, ce n’est pas réaliste. Car Third Point n’a pas la force de contraindre Nestlé à ce plan. Et d’autre part, Nestlé ne semble pas vouloir délaisser sa stratégie actuelle, plus graduelle. Si la faiblesse des prix de vente est la première cause de la faible croissance du chiffre d’affaires, Nestlé cherche d’abord à encore grappiller des parts de marché avant de relever ces prix (comptant pour cela sur sa capacité d’innover). Et le fait de dynamiter la stratégie actuelle risquerait de déstabiliser ce groupe, de culture conservatrice, et de réduire les chances d’atteindre les résultats visés.

    Cours au moment de l'analyse : 79,36 CHF

    N°1 mondial du secteur alimentaire, le suisse Nestlé est connu pour des marques telles que Nespresso, Nesquick, Buitoni, Maggi, Friskies, … 27 d’entre elles génèrent annuellement un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de francs suisses.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Nestlé fait alliance avec Starbucks il y a 3 mois - mercredi 9 mai 2018
    Est-ce le bon plan pour sa croissance ?

    Pas nécessairement.
    Pas de quoi en tout cas changer nos estimations bénéficiaires et notre conseil.
    CONSERVEZ.

    Nestlé cherche à dynamiser sa croissance (en 2017, hors acquisitions, elle s’est limitée à 2,4%, son plus faible niveau sur 20 ans).

    Le café haut de gamme faisant partie de ses priorités, il vient de négocier un accord avec Starbucks, pour la distribution exclusive des produits Starbucks en dehors de ses propres établissements.

    Nestlé espère ainsi se renforcer aux USA, face au puissant Green Mountain Coffee Roasters. Mais ce deal n’est pas bon marché : il implique un investissement direct de 7,15 milliards de dollars (plus de 3 fois le montant des ventes actuellement généré par l’activité concernée), puis des commissions sur ventes à payer à Starbucks.

    Nestlé prévoit un effet positif sur le bénéfice par action dès 2019, mais il devrait être marginal. D’autant qu’un effet de cannibalisation avec les propres ventes de Nestlé n’est pas à exclure à court terme.

    Cours au moment de l’analyse : 76,80 CHF

    N°1 mondial du secteur alimentaire, le suisse Nestlé est connu pour des marques telles que Nespresso, Nesquick, Buitoni, Maggi, Friskies, … 27 d’entre elles génèrent annuellement un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de francs suisses.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Les difficultés persistent pour Nestlé il y a 6 mois - lundi 19 février 2018
    La croissance de l’activité reste faible.

    Nestlé doit encore rassurer. Mais il n’y a pas de raison de paniquer. Ceci dit, malgré son récent repli, l’action n’est toujours pas une aubaine.
    CONSERVEZ.

    En 2017, la croissance de l’activité (hors cessions et acquisitions) a été de 2,4%, soit moins bonne qu’attendu et la plus faible depuis 20 ans. Le bénéfice par action a reculé de 16%, à 2,32 CHF. Le dividende est de 2,53 CHF brut (+2,2%). Le groupe a dû réduire ses attentes en dermatologie, il a souffert de la hausse de prix des matières premières et du climat toujours difficile en Amérique du Nord et au Brésil. Le fonds Third Point, actionnaire activiste, réclame des mesures fortes de réorientation de l’activité et de réductions des coûts. Mais il est peu probable qu’il ait satisfaction. Certes, l’activité du 4e trimestre 2017 a été faible (+1,9%). Mais dans le haut de gamme, une embellie est constatée dans les pays émergents (Asie…) et le groupe veut conforter ses parts de marchés avant toute hausse de prix. Dans ce contexte, réduire le budget marketing pour relever la rentabilité pourrait être contre-productif. Le groupe reste à l’aise avec son plan visant pour 2020 une marge opérationnelle de 18% (contre 16,4% en 2017). Enfin, même s’il n’exclut aucun scénario, il semble vouloir garder ses 23,1% de l’Oréal (un peu dommage, vu l’actuelle valorisation de l’Oréal). Nous tablons sur un bénéfice par action de 3,45 CHF en 2018 et de 3,90 CHF en 2019.

    Cours au moment de l'analyse : 75,74 CHF

    N°1 mondial du secteur alimentaire, le suisse Nestlé est connu pour des marques telles que Nespresso, Nesquick, Buitoni, Maggi, Friskies, … 27 d’entre elles génèrent annuellement un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de francs suisses.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Nestlé cède à Ferrero son activité «confiserie» aux USA il y a 7 mois - vendredi 19 janvier 2018
    Cet aménagement est certes bienvenu…

    Mais de nettes améliorations de la rentabilité ne sont pas pour tout de suite.
    CONSERVEZ.

    Comme il l’avait laissé entendre il y a 7 mois, le suisse se sépare de son activité américaine dans la confiserie. L’activité générait 3% du chiffre d’affaires aux USA et 1% du chiffre d’affaires global, et était en perte de vitesse. L’acheteur est l’italien Ferrero. La cession se fait à un prix correct et sera finalisée à la fin du 1er trimestre. A court terme, son impact financier sera marginal. Mais l’opération prouve que le groupe veut se focaliser sur des segments plus porteurs (café, produits pour animaux, santé nutritionnelle...). Il vient d’ailleurs d’acquérir le canadien Atrium (actif dans les vitamines et les probiotiques) pour un montant proche de celui de la cession. Nestlé reste donc prudent, mais pas immobile. Il prend en compte le changement des habitudes de consommation (surtout des pays développés) et adapte son portefeuille de produits, pour retrouver une croissance supérieure à celle d’aujourd’hui (sur les 9 premiers mois de 2017, la hausse du chiffre d’affaires, hors cessions et acquisitions, s’est limitée à 2,6%). Cependant, ces adaptations impliquent des restructurations qui ont un coût, ce qui reportera sans doute à 2020 une réelle amélioration de la marge opérationnelle (le groupe mise sur ±18% contre 16% en 2016).

    Cours au moment de l'analyse : 82,92 CHF

    N°1 mondial du secteur alimentaire, le suisse Nestlé est connu pour des marques telles que Nespresso, Nesquick, Buitoni, Maggi, Friskies, … 27 d’entre elles génèrent annuellement un chiffre d’affaires de plus d’un milliard de francs suisses.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 86,00 CHF
Minimum sur les 12 derniers mois 73,00 CHF
Code ISIN CH0038863350
Bourse Zurich
Euronext non
Bêta 0,77
Volatilité 15,56 %
Nombre d'actions existantes 3.112.156.000
Capitalisation boursière (en milliards) 252,02 CHF
Secteur Alimentation et boissons
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 408.956 CHF
Score corporate governance 5

Chiffres-clés par action (CHF)

2018 (e) 2017 (e) 2016 2015
Dividende 2,45 2,35 2,30 2,25
Bénéfice courant 3,45 2,32 2,76 2,90
Bénéfice net 3,75 2,32 2,76 2,90
Cash flow courant 4,52 4,47 3,93 4,04
Cash flow net 5,00 4,47 3,93 4,04
EBIT 4,65 3,27 4,26 3,97
EBITDA 5,72 5,46 5,48 5,17
Valeur comptable 17,75 17,77 18,54 17,94
Valeur comptable tangible 7,80 8,04 7,88 7,32

Performance (en euros)

Nestlé Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 11,14 % -3,23 % 8,99 %
Rendement sur 6 mois 13,10 % 0,85 % 13,83 %
Rendement sur 1 an 3,64 % 0,85 % 18,46 %
Rendement sur 5 ans 10,73 % 4,46 % 14,72 %

Ratios financiers de la société

2017 (e) 2016 2015 2014
Pay out - 83,91 % 77,23 % 48,69 %
Current ratio - 0,85 0,88 1,03
Return on equity - 14,85 % 16,38 % 11,21 %
Total return on equity - 14,85 % 16,38 % 22,91 %
Marge brute - 51,02 % 49,79 % 48,24 %
Marge nette - 9,84 % 10,63 % 16,22 %
Marge EBIT - 14,59 % 13,93 % 11,87 %
Marge EBITDA - 18,77 % 18,14 % 17,45 %
Taux d'imposition - 33,19 % 25,88 % 18,43 %
Gearing - 36,94 28,69 21,22
Fonds propres/total du bilan - 44,60 % 45,96 % 48,59 %

Données boursières par action

2018 (e) 2017 (e)
Rendement de dividende 3,03 % 2,90 %
Cours/bénéfice courant 23,47 34,91
Cours/cash flow courant 17,92 18,12
Cours/valeur comptable 4,56 4,56
Cours/valeur comptable tangible 10,38 10,07
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 5,61 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
nestle
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer