Analyse
Un fonds obligataire original il y a 13 ans - mercredi 10 novembre 2004
Dexia lance “Dexia Total Return Bond”, un fonds de fonds qui a suscité un flot inédit de questions parmi nos lecteurs.

Nous recevons couramment des demandes d’information de la part de nos lecteurs pour tel ou tel fonds, telle ou telle sicav. Mais à ce point, c’est du jamais vu !
Le produit en question, Dexia Total Return Bond, est un fonds commun de placement – pas une sicav donc – de droit luxembourgeois. Contrairement à ce que croient beaucoup de nos lecteurs, ce fonds n’offre pas de protection du capital. 

Nuance
Le fonds en question est un fonds de fonds dont l’objectif est le rendement absolu et qui, dixit la banque concernée, ne coûte qu’en frais d’entrée. La cerise sur le gâteau, c’est qu’il n’y a pas de précompte mobilier.
Si les mots qui précèdent sont imprimés en gras, c’est parce que c’est à leur sujet que nous avons reçu le plus de questions. Voici nos réponses.

Rendement absolu
· Chercher le rendement absolu, cela veut dire faire tout ce est en son pouvoir pour gagner quelles que soient les circonstances sur les marchés. La banque ne promet pas plus, et elle a raison. Elle ne promet même pas qu’il y aura un bénéfice, ni bien sûr quel sera son niveau. Il n’y a donc aucune garantie, ni de capital ni de gain.
· Que les choses soient claires : pour nous, toute sicav, tout fonds qui n’est pas aligné sur un indice doit chercher à gagner en toutes circonstances. Le rendement absolu, ce devrait donc être la règle générale. Mais, reconnaissons-le, c’est plus facile avec des obligations qu’avec des actions.

Frais d’entrée
· Là, nous avons un problème. Pour nous, les informations publiées dans la lettre mensuelle de Dexia à propos des frais de ce fonds pèchent par omission. Il y est notamment indiqué que les seuls frais portés en compte sont les frais d’entrée. Ce n’est que partiellement vrai.
· Bien sûr, il n’y a ni frais de sortie, ni taxe boursière à la vente puisqu’il s’agit d’un fonds et non d’une sicav. Mais il y a d’autres frais, directs et indirects, directement déduits de la valeur d'inventaire et donc invisibles.
· Vous trouverez un aperçu des frais directs dans le prospectus : frais de gestion (maximum 0,4 %), frais de dépôt, taxe d’abonnement luxembourgeoise, frais administratifs, etc. Le montant exact que cela représente ne sera connu qu’avec la publication du premier rapport annuel, mais selon nos estimations il faut tabler sur un montant total de 0,6 % environ en frais directs.
· Il y a aussi des frais indirects propres à tout fonds qui investit dans d’autres fonds. C’est normal : les fonds sous-jacents comptent eux aussi des frais. Dexia prétend avoir tout fait pour que ceux-ci soient limités à un minimum. Par exemple, les fonds sous-jacents ne comptent pas de frais d’entrée et les frais de gestion sont comptés au tarif (nettement plus avantageux) que les professionnels pratiquent entre eux.

Pas de précompte
· Ce fonds n’investit qu’en parts de capitalisation de ses sous-jacents. Il n’encaisse donc pas de revenus mobiliers, intérêts, coupons et autres dividendes, mais seulement des plus-values (éventuelles).
· Comme vous le savez sans doute, si vous achetez des parts de capitalisation, vous ne paierez pas de précompte mobilier puisque les plus-values ne sont pas taxables en Belgique.
· Il y a tout de même une originalité dans ce cas précis : même si vous achetez des parts de distribution, vous ne paierez pas de précompte. Pourquoi ? parce que ce fonds n’est pas une société d’investissement (comme le sont les sicav et les sicaf), mais un organisme de placement collectif. Et comme il ne touche pas de rentrées taxables, vous n’en touchez pas non plus. Il n’y a donc ni précompte, ni obligation de mentionner ces revenus dans votre déclaration.

Sous le capot
· Un fonds de fonds dispose évidemment d’une grande liberté de placement, ici en sicav d'obligations et de trésorerie. Mais, bien évidemment, le fonds de Dexia a opté pour des sous-jacents maison !
On retrouve donc sous le capot Dexia Bonds Treasury Management (cash et obligations à court terme), Dexia Bonds Euro Government (obligations d’Etat en euros), Dexia Invest Euro Corporate Bonds (obligations « corporate » en euros) et Dexia Bonds Euro Convergence (obligations à rendement élevé). Ce n’est pas tout : on trouve encore dans ce portefeuille des sicav d'obligations hypothécaires, d'emprunts liés à l’inflation et d'obligations convertibles.
· La liberté est une arme à double tranchant. Elle laisse au gestionnaire l’occasion de démontrer ses talents, mais le risque d’erreur est plus élevé. Seul l’avenir nous dira quel est le tranchant le plus effilé.

Et moi, et moi, et moi…
· On l’a dit, le fonds de fonds de Dexia investit en sous-jacents maison et, vous vous en doutez, il est impossible que ces fonds soient chaque fois les meilleurs dans leur catégorie.  C’est un désavantage, mais heureusement les gestionnaires de Dexia sont précédés d’une réputation flatteuse en matière obligataire – mais pas dans toutes les catégories.
· Il est difficile de ranger ce fonds dans une catégorie. Son portefeuille comprend des obligations de types divers et il est géré activement. Mais le risque devrait être limité.
· Au bout du compte, il ne nous apparaît pas clairement à quel type d’investisseur s’adresse ce produit. A notre avis, Dexia Total Return Bond devrait d’abord faire la preuve qu’il mérite une place dans la gamme déjà fort large des fonds obligataires.

Partagez cet article