Analyse
Le bordereau en main... il y a 12 ans - jeudi 10 mars 2005

… notre lecteur a bien dû constater que quelque chose clochait. Tirez-en la leçon.

… notre lecteur a bien dû constater que quelque chose clochait. Tirez-en la leçon. Après avoir transmis un ordre, contrôlez votre bordereau. Il doit être complété dans les règles de l’art et c’est un document qui fait foi !

Monsieur V. a acheté le mois dernier chez KBC des parts de la sicav PAM (L) Bonds Universalis (Petercam, ****). En contrôlant son bordereau, il remarque que son ordre n’a été exécuté que 11 jours plus tard et qu'il lui en a coûté… 5,6 % en frais ! Or dans nos tableaux, il est indiqué que Petercam n'en compte que 1,05 %. D’où vient la différence ?

En Bourse !
· En fait, les parts de sicav ont été achetées… en Bourse de Luxembourg, ce qui a entraîné 4,5 % de frais étrangers, 0,17 % de taxe de Bourse et une commission d’intermédiation de 0,9 %. Alors qu’il y avait moyen d’acheter ces parts de sicav chez Petercam ou sur le (très peu coûteux) second marché d’Euronext à Bruxelles pour nettement moins:
– si KBC s’était directement adressée à Petercam, notre lecteur n’aurait payé que les 1,05 % annoncés plus haut. Signalons que le prospectus de la sicav prévoit un maximum de 3 %.
Conseil : si votre intermédiaire est trop gourmand, montrez-lui ce que demande l’émetteur de la sicav.
– si KBC avait acheté les parts sur le second marché d’Euronext Bruxelles, notre lecteur n’aurait payé en sus que la taxe de Bourse et la commission d’intermédiation, soit au maximum 1,07 %.
Conseil : quand une sicav est cotée sur plusieurs Bourses, demandez toujours la formule la moins chère.
· Le bordereau sur lequel est enregistré votre ordre doit vous être remis le plus tôt possible, c’est-à-dire tout de suite ou quelques jours plus tard au maximum. Notre lecteur n’a pas réagi assez vite.
Conseil : si votre bordereau traîne, réagissez tout de suite.

Important
Ne sous-estimez pas l’importance du bordereau : il vous permet de contrôler les frais liés à votre ordre. Lorsque vous achetez ou vendez des parts de sicav, vous devez y retrouver :
– le nom de la sicav;
– le type de parts : capitalisation (cap) ou distribution (dis);
– le type d’opération : achat ou vente;
– le nombre de parts sur lesquelles porte la transaction;
– la date à laquelle l’ordre est donné;
– la valeur d’inventaire à laquelle vous avez acheté;
– le détail des frais.

Un homme averti...
· Pour toute transaction, vous devez obtenir confirmation par bordereau. Vérifiez-le. Ce document fait foi et il reprend toutes les données importantes liées à votre ordre.
· Si vous donnez des ordres par téléphone, nous vous conseillons de les confirmer par fax ou par courrier. Si votre bordereau se fait attendre, réagissez le plus vite possible.
· Si vous constatez que l’exécution de votre ordre ne correspond pas à ce que vous souhaitiez ou qu’elle a tardé, vous pourrez plus facilement faire valoir vos droits si vous avez préalablement vérifié votre bordereau.
· Si un différend apparaît et que vous ne voyez pas d’issue, contactez notre Service Aide individuelle au 02/542.33.50 ou l’Ombudsman du secteur financier, square de Meeus 35, 1000 - Bruxelles, 02/545.77.70, Ombudsman@OmbFin.be.

 

Partagez cet article