Analyse
Le troc revient à la mode il y a 12 ans - jeudi 15 septembre 2005

Un troc modernisé, mais un troc quand même. Voilà ce qu’on peut dire des sicav aux promesses plus alléchantes les unes que les autres que proposent les banquiers. Il n’y a pas de remède miracle...

Qui n’a pas vu ou entendu cet été la campagne 2 x 5 % sans souci. Boules de glace à l’appui, 5 pour toi et 5 pour moi, Fortis a de nouveau frappé fort pour son placement de l’été. Certes l’étoile de mer de l’an dernier a perdu quelques branches à 5 % dans l’histoire. Mais le produit continue à se vendre. A y regarder de plus près, le mécanisme à la base de cette formule miracle tient du troc cher à nos ancêtres.

Troc…
Echange trois cochons et six coqs contre génisse de première qualité. Voilà pour le passé. De nos jours, les banques ne proposent rien d’autre avec leurs fameuses sicav alliant protection du capital et potentiel de rendement élevé.
L’objet du troc ? Le taux sûr d’une obligation – ou de tout autre placement similaire garantissant la récupération du capital à l’échéance – contre une prestation boursière définie par une formule alambiquée. Une formule dont le résultat dépend de l’évolution tantôt d’un panier d’actions, tantôt d’un autre actif financier, mais qui peut aussi – et on a tendance à l’oublier un peu vite – être nul ! Bref, dans les conditions actuelles cela revient à échanger un rendement certain de quelque 3 % contre une palette de rendements pouvant être supérieurs ou inférieurs.

… savamment orchestré
Evidemment, en échange des 3 %, il ne faut pas s’attendre à se voir proposer une palette de rendements allant de 4 à 10 %. Pas plus que nos ancêtres n’auraient accepté de troquer une vache contre trois œufs, les financiers n’accepteraient jamais un tel marché de dupes. L’éventail des rendements alternatifs ne pourra que refléter le niveau actuel des taux d’intérêt. Voilà pourquoi, lorsque les taux baissent, les prestations alternatives proposées baissent également. Les 4 x 5 % de l’an dernier sont devenus 2 x 5 % cette année.
N’oubliez pas non plus que pour réaliser ces transformations, les financiers se rémunèrent au passage, grevant d’autant le rendement de votre placement. Discrètement.

L’exemple de l’été
Voyons en détail la formule 2 x 5 % sans soucis de Fortis :
· En vitrine : Fortis B Fix Equity 187 et 188 sont deux sicav d’une durée de 8 ans et ½. A l’échéance, vous récupérez votre capital, c’est garanti. Côté rendement, le 187 fonctionne avec des dividendes, le 188 avec des cliquets versés en un coup à l'échéance.
Le principe est le même dans les deux cas. Nous nous limiterons donc pour l’illustration à la formule avec cliquets, pour laquelle deux cliquets de 5 % sont, quoi qu'il arrive, activés les deux premières années. Les six suivants sont variables et pourront osciller entre 0 et 12 % selon l’évolution d’un panier de vingt actions internationales. Le niveau du cliquet annuel sera égal à l’évolution moyenne du panier depuis le lancement de la sicav, à ceci près que pour chaque action du panier, toute hausse ou maintien sont pris en compte pour un forfait de 12 %. Seules les baissent interviennent donc pour leur niveau réel. La plus-value versée à l’échéance sera alors égale à la somme des cliquets attribués.
· En coulisses : derrière les cliquets minima et maxima se cachent des rendements nets pouvant osciller entre 0,8 et 6,9 %. Selon quelle distribution ? Notre graphique vaut plus que tous les discours. Vous aviez dit 2 x 5 % ?

Ce qu’il faut retenir
Les sicav assorties d’une protection du capital sont loin d’être une formule miracle. Il ne s’agit aucunement d’un placement en actions, même si le marketing fait souvent miroiter des rendements boursiers. Il faut les considérer plutôt comme des alternatives aux obligations ou autres bons de caisse. Mais n’allez pas croire non plus que vos chances d’obtenir un rendement supérieur à une obligation soient énormes. Tout est question de dosage, lequel est savamment étudié mais malheureusement peu visible à l’œil nu. Pour accéder à nos analyses, cliquez ici ou contactez notre Service Aide Individuelle (02/542.33.50).

FORTIS B FIX EQUITY 188 FACE A UN BON DE CAISSE D’UNE DUREE DE 8 ANS (perspectives de rendements nets)

Alors que le bon de caisse à 8 ans de Fortis vous garantissait cet été un rendement net de 2,25 % avec une certitude à 100 %, Fortis B Fix Equity 188 vous offrait une palette de rendements possibles oscillant entre 0,8 et 6,9 % net. Derrière une alchimie complexe, cette sicav vous donne plus de 8 chances sur 10 de livrer le rendement minimal et pratiquement aucune chance d’atteindre le maximum.

Partagez cet article