Analyse
L'habit ne fait pas le moine il y a 12 ans - jeudi 15 décembre 2005

Trop d’épargnants se fondent sur la seule appellation des sicav pour faire leur choix. C’est insuffisant.

La Security Exchange Commission, plus connue sous l’abréviation de SEC, n’est autre que le chien de garde la Bourse américaine. Elle vient de décider une série de mesures concernant l’appellation des fonds de placement. Pourquoi ? Parce qu’elle a constaté que des centaines de ces fonds n’investissaient pas dans les actifs que leur appellation laissait entendre. Certains fonds obligataires ont jusqu’à 30 % de leur avoir en cash ou même en actions; certains fonds géographiques investissent dans d’autres pays que ceux qu’ils indiquent, etc. Avec pour résultat que les investisseurs placent leur argent dans des actifs différents de ce qu’ils croyaient.

Nouvelles règles
· Il faut qu’au moins 80 % du portefeuille d’un fonds soient investis dans des actifs qui peuvent être déduits de l’appellation même du fonds. Les gestionnaires d’un fonds asiatique ne peuvent donc placer plus de 20 % de leur avoir dans des pays tiers.
· Lorsque ce n’est pas le cas, il faut ou bien adapter le portefeuille, ou bien adapter l’appellation et la chose doit être annoncée publiquement au moins 60 jours à l’avance de manière à permettre aux investisseurs de réagir à temps.
· Cette réglementation ne vaut toutefois que pour les termes de l’appellation d’un fonds qui se réfèrent à une catégorie de placements (par exemple actions ou obligations), à un secteur (par exemple pharma ou distribution) ou à la géographie (par exemple l’Europe ou la Belgique). Les fonds mixtes, les fonds de style (valeurs de croissance, “small” ou “midcaps”...) et les fonds mondiaux ne sont donc pas concernés par ces nouvelles règles.

Et chez nous ?
· Il n’y a chez nous aucune réglementation en la matière. Sauf que la loi dit que le prospectus doit présenter à l’investisseur toutes les données correctes, dont l’appellation du fonds ou de la sicav, de manière à lui permettre d’agir en connaissance de cause. La CBFA peut néanmoins intervenir si elle constate que le nom d'une sicav peut porter à confusion. Pour l'instant, ce genre de problème ne se pose pas chez nous.
· Il faut cependant bien constater que des appellations, parfois très connues, ne disent rien, comme Rolinco. Ou des appellations en disent trop peu, comme Aphilion Q² Equities.

Un nom, c'est tout
· Nos fiches détaillées vous donnent un florilège du vocabulaire le plus courant de la branche, souvent en anglais – ce n’est pas un hasard. La plupart des sicav disposent en effet de ce que l’on appelle le “passeport européen” (= elles peuvent être vendues partout dans l’Union) et l’anglais est leur dénominateur commun.
· Il y a aussi des différences (parfois importantes) de stratégie ou de style à l’intérieur d’une seule et même catégorie. Qu’est-ce qu’une ‘small cap’? Pour certains gestionnaires, toutes les actions belges en sont, pour d’autres pas. Telle sicav d’actions mondiale mettra l’accent sur le Japon, telle autre ignorera ce pays…
· Il est donc risqué de faire (même partiellement) son choix sur la base d’une appellation. De plus, ni cette appellation, ni le nom du promoteur de la sicav ne disent sur la qualité de sa gestion.
· Ce qui ne veut pas dire qu’une appellation ne dit rien. Elle renseigne, fût-ce de manière très générale, sur le nom de ceux qui la promeuvent. Et sur le type de placement qu’elle permet. Mais c’est tout. PAM Equities Europe, c’est une sicav de Petercam qui investit en actions européennes. Point. L’appellation permet aussi d’identifier les compartiments, ce qui est utile pour celui qui veut passer de l’un à l’autre sans payer de frais d’entrée, comme c’est le cas par exemple pour celui qui veut passer de ING (L) Invest European Equities à ING (L) Invest Asia.

QUELQUES APPELLATIONS COURANTES

Termes

Signification

(B), (L)

Nationalité : belge, luxembourgeoise...

bond (bonds)

Classe d’actifs : obligations

equity (equities)

Classe d’actifs : actions

mix(ed)

Classe d’actifs : mixte

corporate(s)

Catégorie: oblig. de sociétés (« corporate »)

international, global, world

Catégorie : mondiale, internationale

fund of fund, multifund

Stratégie : investit dans d’autre sicav

index

Stratégie : gestion passive

growth

Style : actions de croissance (télécoms, technologies…)

value

Style : actions de valeur (utilité publique, pharma…)

big cap(s), blue chip(s)

Style: grandes valeurs (selon leur capitalisation boursière)

mid cap(s)

Style : valeurs moyennes

small cap(s)

Style : petites valeurs

aggressive, high

Sicav mixtes : plus d’actions que d’oblig.

balanced, medium, neutral

Sicav mixtes : autant d’actions que d’oblig.

conservative, stability, low

Sicav mixtes : moins d’actions que d’oblig.

Par exemple, Dewaay European Blue Chips investit en grandes valeurs européennes et la sicav de droit luxembourgeois Nagel Invest (L) Bond International investit, elle, en obligations internationales

Protection du capital
· Les choses se compliquent lorsqu’on passe aux sicav assorties d'une protection du capital. Les stratégies que suivent ces différentes sicav sont tellement... différentes qu’il est impossible de les rassembler sous une appellation commune. La plupart du temps d’ailleurs les promoteurs de ces sicav ne se donnent même pas la peine de chercher. Ou plutôt si, mais avec des résultats étonnants. Que signifie par exemple le nom des fonds d'assurance Post-Optima Chrono ou BKCP Oxygen 12-2013 ? Et quelle est à première vue la différence entre Fortis B Fix Equity 203 et Fortis B Fix Equity 204 ? La seule solution est de se plonger dans la lecture du prospectus. C’est alors seulement que l’épargnant saura de quelle protection de son capital il bénéficie exactement et quel est le mécanisme sous-jacent qui assure cette protection.
· On remarque pourtant les efforts de certains banquiers pour tenter de rendre les choses plus claires. Ainsi, Fortis Banque a décidé le mois dernier de renoncer justement au système de numérotation de ses compartiments du type « fix ». Les appellations de ce type de sicav comprendront désormais cinq parties. Prenons l’exemple (tout neuf) de Fortis B Fix 2006 Equity 6 Best Performance. “Fortis B Fix 2006” donne le nom de la banque promotrice, la nationalité de la sicav (B) et son année d’émission (2006). Ensuite vient le nom du compartiment, ici “Equity 6 Best Performance”. Il s’agit d’actions (equity), du n° d’émission (6) dans cette classe d’actifs et des particularités du mécanisme sous-jacent (best performance). Voilà qui devrait permettre à l’épargnant de trouver l’arbre qu’il cherche dans la forêt touffue des sicav, du moins tel est l'objectif !
L’appellation de certaines sicav donne parfois des informations utiles, mais sans plus. Consultez toujours le prospectus. C’est alors que vous saurez dans quels actifs exactement telle sicav investit et que vous pourrez choisir en connaissance de cause.

Partagez cet article