Analyse
Toucher un dividende ? Pas toujours évident il y a 11 ans - jeudi 9 février 2006

Contrairement à ce que croient certains, les sicav de distribution ne paient pas toujours un dividende.

On peut ranger les sicav en plusieurs catégories, notamment en faisant la différence entre le type de rémunération que reçoit le souscripteur sur la base des dividendes et des coupons que touche la sicav. Si cette rémunération est fondée sur la capitalisation, cela signifie que toutes les rentrées de la sicav sont automatiquement réinvesties. Par contre, si vous avez opté pour une sicav de distribution, vous touchez sous la forme d’un dividende (une partie de) ce que cette sicav encaisse. Dans la plupart des cas, une fois par an. Parfois moins. Parfois jamais…

Nos tableaux
· Les sicav reprises dans nos tableaux sont des sicav de capitalisation. Exceptions confirmant la règle: les fonds d’actions mondiaux cotés en Bourse Robeco et Rolinco, ainsi que les fonds anglo-saxons de Fidelity et de JPMorgan.
· Dans le graphique ci-contre, vous pouvez voir que l’évolution d’une sicav qui distribue un dividende (DIS, en gras) s’écarte très tôt, dès la première attribution d’un dividende, de celle d’une sicav qui réinvestit automatiquement (CAP) alors que la gestion et la structure de coûts sont rigoureusement identiques. La différence croît avec le niveau des dividendes et le nombre des mises en paiement. KBC Renta AUD-Renta CAP et KBC Renta AUD-Renta DIS ont été mises ensemble sur le marché fin 1999 au prix de 800  dollars australiens (AUD). Fin janvier dernier, la valeur d’inventaire de la version CAP était de 1128,64 AUD et celle de la version DIS de 820,18 AUD. La différence est de 308,46 AUD ! Evidemment, entre-temps, l’amateur de dividendes a touché  266 AUD brut. S’il les avait réinvestis (brut), il aurait lui aussi vu sa valeur d’inventaire atteindre 1128,64 AUD !

Fiscalité
· Sur le plan fiscal, il faut savoir que :
– les sicav de distribution échappent totalement à la taxe de Bourse, alias la TOB, alors que les sicav de capitalisation y sont soumises (1,1 % sur la revente des parts) ;
– les sicav de distribution sont soumises à un précompte mobilier de 15 % (25 % pour les sicav de droit étranger créées avant 1994). Les sicav de capitalisation qui investissent  moins de 40 % de leur avoir en obligations échappent au précompte, mais les autres sont depuis peu soumises au précompte lors de la revente des parts (voir F&S 135).
· Tout cela nous amène à nous poser une question : est-il possible de combiner les avantages des deux systèmes ? En d’autres termes, existe-t-il des sicav sur lesquelles il n’y a pas de TOB (= distribution) et sur lesquelles il n’y a pas de précompte (= absence de dividende) ?

Qui décide ?
· C’est au conseil d’administration de chaque sicav – ce sont des sociétés ! – qu’il appartient de faire approuver la distribution ou la non-distribution d’un dividende. Chaque actionnaire (= chaque souscripteur, donc vous) peut donner son avis.
· S’il est décidé de ne pas distribuer de dividende, l’argent prévu à cet effet reste dans la sicav sous la forme de bénéfices réservés et entre en ligne de compte dans le calcul de la valeur d’inventaire. Ce montant peut ensuite être distribué l’année suivante par exemple.

Cas concrets
· Nous avons pris contact avec les quatre grandes banques du pays et nous leur avons demandé quelles étaient leurs sicav de distribution qui n’avaient pas mis de dividende en paiement l’an dernier et pourquoi. Le résultat de nos investigations se trouve dans le tableau. Comme vous pouvez le voir, il s’agit essentiellement de sicav d’actions qui investissent dans des secteurs bien précis.
– Mais l’âge de la sicav joue aussi. Ainsi, chez ING, on attend la fin d’une première année complète avant de mettre un dividende en paiement. C’est par exemple le cas d’ING (L) Invest Europe Growth, créée fin 2004 et dont le premier exercice ne sera clôturé qu’en septembre 2006 seulement ;
– le montant concerné entre également en ligne de compte. S’il est trop peu élevé après frais et précompte, on reporte. C’est le cas par exemple pour les sicav spécialisées en valeurs des technologies de l’information et de la communication (TIC) ou en biotechnologie. Dexia de son côté veille à ce que le rendement sur dividende de chacune de ses sicav n’excède pas celui de l’indice de référence.

SICAV DE DISTRIBUTION N’AYANT PAS PAYE DE DIVIDENDE EN 2005 (1)

DEXIA

KBC

Dexia Equities B World Technology

EMIF Austria Index Plus

Dexia Equities L 21st Century

EMIF Belgium Index Plus

Dexia Equities L Nasdaq

EMIF Europe Growth

Dexia Equities L Biotechnology

EMIF Europe Small Cap

Dexia Sustainable Pacific (2)

EMIF France Index Plus

FORTIS (3)

EMIF Germany Index Plus

Fortis Comfort Bond (2)

EMIF Ireland Index Plus

Fortis Comfort Eq. High Dividend Europe (2)

EMIF Italy Index Plus

Fortis L Equity Biotech World

EMIF Netherlands Index Plus

ING

EMIF Scandinavia Index Plus

ING (L) Invest Biotechnology

EMIF Spain Index Plus

ING (L) Invest Europe Growth (2)

EMIF Switzerland Index Plus

ING (L) Invest European IT

EMIF World Emerging Equities

ING (L) Invest European Small Caps

KBC Equity Biotechnology

ING (L) Invest New Technology Leaders

KBC Equity Euro Technology

 

KBC Equity Internet

(1) Uniquement les sicav de distribution des quatre grandes banques belges; (2) date de création récente; (3) Fortis L Equity Nasdaq a distribué un dividende limité au début de l’an dernier pour la première fois depuis sa création (2000).

Opportunités
· Si vous achetez des parts de sicav de distribution, c’est pour toucher un dividende chaque année. Mais, dans certains cas, vous ne toucherez rien. Sachez par exemple qu’il vaut mieux, si vous êtes amateur de dividende, ne pas vous aventurer dans le secteur de la technologie. Optez plutôt pour une sicav obligataire ou pour une sicav investissant en actions au rendement sur dividende élevé comme ING (L) Invest Euro High Dividend. La probabilité est grande qu’une sicav distribuant des dividendes élevés continue à le faire.
· L’inverse est tout aussi vrai. Certaines sicav qui existent depuis plus de cinq ans et qui n’ont jamais payé de dividende vont sans doute continuer à le faire. Si d’aventure elles devaient soudain mettre quelque chose en paiement – de toute manière, vous seriez averti –, il y a de fortes chances que par la suite elles ne le fassent plus avant longtemps ! Nous nous attendons à ce que ce soit le cas pour Fortis L Equity Nasdaq qui, l’an dernier, a payé un petit dividende pour la première fois depuis 2000.
Ce n’est pas forcément un mal parce (quasiment) pas de dividende = (quasiment) pas de précompte. Et il n’y a pas de TOB sur la revente des parts. Pour le reste, ces sicav se comportent exactement comme les autres. Notez toutefois que selon les nouvelles règles fiscales, les sicav de distribution comprenant au moins 40 % d’obligations seront soumises au précompte au moment de la revente de leurs parts si elles ne distribuent pas leurs revenus sous la forme de dividendes. Nous n’avons toutefois pas connaissance de sicav d’obligations travaillant de la sorte.
Intéressé ? Attention: ne faites pas de la fiscalité votre seul critère de choix. Ce qui prime, c’est la stratégie et les qualités du gestionnaire de la sicav concernée. Et, bien entendu, opter pour une sicav qui correspond à votre profil de risque. Ne voir que le dividende est une grossière erreur.

EVOLUTION DE KBC RENTA AUD-RENTA DIS (en gras) ET DE KBC RENTA AUD-RENTA CAP (base = 100, en AUD)

Ne sous-estimez jamais l’impact des dividendes à long terme, surtout pour les sicav obligataires. Les deux sicav que nous comparons ci-dessus sont rigoureusement les mêmes. La seule différence est que celle dont la valeur est reprise en gras distribue chaque année un dividende alors que l’autre le réinvestit. On voit clairement quand la sicav de distribution met son dividende en paiement (traits noirs).

Partagez cet article