Analyse
Investir et être solidaire il y a 10 ans - vendredi 11 mai 2007
On confond souvent placement éthique et placement solidaire. En fait, il n’y a que peu de sicav qui versent une partie de leurs frais ou (de) leur dividende à une association caritative.

On confond souvent placement éthique et placement solidaire. En fait, il n’y a que peu de sicav qui versent une partie de leurs frais ou (de) leur dividende à une association caritative. Certaines sicav y ont même renoncé au fil du temps, comme en témoigne un de nos lecteurs.

Investir de manière éthique revient à opter pour un placement qui rapporte sur le plan financier, mais pas seulement : ce placement doit aussi apporter un plus sur les plans éthiques, sociétal ou écologique.
Certaines sicav éthiques vont plus loin et versent une partie, plafonnée ou non, de ce qu’elles gagnent à une association ou une oeuvre. Dans ce cas, on parle de sicav éthiques solidaires. Qu’il ne faut pas confondre avec les sicav solidaires tout court, lesquelles versent effectivement une partie de leurs bénéfices à une association ou une œuvre, mais sans pour cela investir de manière éthique. C’est le cas de ING (B) Invest Solidarity Euro Mixed 1, souvent considérée comme une sicav éthique solidaire alors qu’elle est une sicav solidaire tout court : ses coupons sont versés à Child Focus, le Centre européen pour enfants disparus et sexuellement exploités.

ETHIQUE ET SOLIDAIRE
· Les sicav qui investissent de manière éthique et solidaire se comptent sur les doigts de la main. Dans le tableau ci-dessous, nous n’avons repris que celles qui sont obligatoirement solidaires et pas facultativement comme BOOST Invest Mundo (Ethias Assurances). Nous n’avons pas non plus repris les sicav solidaires dont la période de souscription est passée, par exemple KBC Click Solidarity 1 et 3 (Fondation contre le cancer) ou 2 (Télévie). On ne peut plus les acheter.
· Première chose importante à savoir : la solidarité que vous exprimez ainsi ne demande aucune intervention particulière de votre part. La sicav s’occupe de tout et cela ne vous coûte rien, si ce n’est le dividende auquel vous renoncez éventuellement, en tout ou en partie. Ainsi, AlterVision Croix Rouge reverse systématiquement à la Croix Rouge la moitié de ses frais d’entrée et un cinquième de ses frais de gestion annuels. Si vous optez pour des parts de distribution, vos dividendes seront intégralement versés à la Croix Rouge.

APERCU DES SICAV ETHIQUES SOLIDAIRES DISPONIBLES SUR LE MARCHE BELGE

 

Distribuée par

Type de sicav

Objectif de solidarité (1)

Versement concret

AlterVision Balance Europe

Fortis Banque

Mixte neutre

Alterfin, NV, RFA

1,5 % de frais d’entrée

AlterVision Croix Rouge

Fortis Banque

Mixte défensive

Croix Rouge

1,25 % de frais d’entrée et 0,25 % de frais de gestion (2)

Delta Lloyd L SRI Panda

Delta Lloyd Bank

Actions mondiales

WWF

0,15 % de frais de gestion

Evangelion

Fortis Banque

Mixte défensive

Fondation Saint-Paul

Dividende (entier)

(1) NV = Netwerk Vlaanderen, RFA = Réseau Financement Alternatif, WWF = World Wildlife Fund.
(2) Si le souscripteur opte pour des parts de distribution, le dividende annuel est aussi versé à la Croix Rouge.

· Deuxième chose importante à savoir : il ne faut jamais choisir une sicav simplement parce qu’elle présente un caractère solidaire. Elle doit aussi convenir en tant que placement, offrir un bon potentiel et s’inscrire harmonieusement dans l’ensemble de votre portefeuille. Dans cette optique, seule AlterVision Balance Europe nous paraît intéressante. Nos sélections de sicav éthiques ont fait l’objet de commentaires dans F&S 148-150.

PAS NOUVEAU
· Voyons la lettre de Monsieur D., un de nos fidèles lecteurs, un des premiers à avoir investi en sicav éthique, à savoir à l’époque Bacob Stimulus devenue depuis Dexia Sustainable. Si Monsieur D. A opté pour cette sicav éthique de Bacob (une banque coopérative entre-temps reprise par Dexia), c’était précisément pour son caractère solidaire. Ses statuts spécifiaient que les frais d’entrée seraient intégralement versés à trois asbl, Crédal, Hefboom et Solidarité mondiale. Comme cette sicav fut un succès, ces associations ont reçu pas mal d’argent. Fort bien. Mais petit à petit, Bacob d’abord, Dexia ensuite ont serré la vis. A partir de 2000 ces asbl n’ont plus eu droit qu’à une partie (plafonnée) des frais d’entrée et depuis 2004 les paiements ont été graduellement réduits pour être stoppés tout récemment, à l’insu des souscripteurs.
Monsieur D. n’était pas d’accord, il a protesté auprès de Dexia – sans grand effet. Finalement, notre Service d’aide individuelle a contacté Dexia pour demander des éclaircissements. Nous avons ainsi pu vérifier si au fil des années la communication avait été correcte. Nous sommes arrivés à la conclusion que non. Dexia a manqué de transparence et de respect vis-à-vis de ses clients de la première heure. Il aura fallu des années, mais notre lecteur – qui a des principes – a fini par recevoir des excuses de Dexia. Nous regrettons toutefois que cette banque n’en ait pas informé tous les souscripteurs à cette sicav.

Etre solidaire soi-même

Rien ne vous empêche de céder vous-même à une association ou une oeuvre une partie de ce que vous rapportent vos placements. Tout versement de 30€ au moins donne droit à une déduction fiscale. Vous trouverez la liste des oeuvres et associations agréées sur le site www.fiscus.fgov.be. Dans le moteur de recherche, tapez « libéralités ». Cliquez ensuite sur le lien « AFER - Institutions qui peuvent recevoir des libéralités déductibles fiscalement  ».

Partagez cet article