Analyse
Un coup d'oeil sur les marchés il y a 10 ans - jeudi 14 juin 2007
Un mois de mai tout en fleurs.

Les bonnes perspectives économiques, un peu partout dans le monde, ont suscité l’optimisme dans le chef des investisseurs. Les sicav d’actions affichent presque toutes de très jolies progressions. La bonne tenue de l’économie a aussi poussé les taux obligataires à la hausse. Les obligations existantes, affichant des coupons moins généreux, ont accusé le coup, ce qui s’est répercuté sur le cours des sicav d’obligations. La progression des devises de la zone dollar a toutefois permis de limiter les dégâts.

· En mai, les marchés boursiers ont été soutenus par divers facteurs. Signalons d’abord la poursuite du mouvement des fusions et acquisitions dans le monde des entreprises. Ces dernières cherchent à acquérir une taille plus importante pour rester compétitives sur leurs marchés et les investisseurs espèrent qu’en retour cela débouchera sur de nouvelles synergies, synonymes d’augmentation des bénéfices. Ces anticipations ont fait grimper les cours des actions.

Les bourses en mai 2007

Bourse

Evolution (1) sur

1 mois

12 mois

Amsterdam (AEX)

1.8%

22.7%

Athènes (ATHEX 20)

5.9%

32.4%

Bruxelles (BEL 20)

1.8%

27.8%

Francfort (DAX 30)

4.9%

34.6%

Hong Kong (H.SENG)

3.1%

23.4%

Lisbonne (PSI 20)

8.3%

41.0%

Londres (FTSE 100)

3.0%

16.7%

Madrid (IBEX 35)

6.6%

35.2%

Milan (MIB 30)

-0.8%

18.7%

Nasdaq Composite

4.6%

14.1%

New York (S&P 500)

4.7%

15.0%

Paris (CAC 40)

2.4%

23.8%

Stockholm (OMX 30)

-1.4%

34.1%

Sydney (ASX)

3.9%

33.7%

Tokyo (Nikkei 225)

2.2%

1.5%

Toronto (S&P/TSX)

9.9%

17.6%

Zurich (SMI)

0.1%

17.6%

(1) en %, après conversion en euro, fin mai 2007

Il faut signaler aussi que les entreprises ont, dans l’ensemble, publié de bons résultats au premier trimestre. Les investisseurs ont apprécié. Et rien n’indique que cela doive s’arrêter de sitôt. Les statistiques économiques restent plutôt bonnes. La croissance européenne est élevée (3,1 % au premier trimestre), ce qui a poussé les prévisionnistes à revoir à la hausse leurs prévisions pour cette année. Aux Etats-Unis par contre la croissance économique a connu un passage à vide au cours des trois premiers mois de cette année. Mais il ne devrait s’agir que d’un accident, le scénario d’une baisse durable de l’économie américaine semblant s’éloigner.

EVOLUTION DU MARCHE MONDIAL DES ACTIONS (en euros)

Le mois de mai a été favorable aux marchés financiers. Une croissance économique élevée et des entreprises affichant de jolis bénéfices ont soutenu les cours boursiers.

· Les sicav d’actions mondiales reflètent bien la tendance globale. Elles investissent dans les principales économies de la planète, les Etats-Unis, l’Europe et, dans une moindre mesure, le Japon. Les sicav reprises dans notre sélection ont progressé le mois dernier de 4 % en moyenne, reflétant la bonne tenue des Bourses. Cette catégorie de sicav s’adresse à nos lecteurs qui souhaitent diversifier d’un coup leur portefeuille d’actions.
Comme vous le remarquerez en parcourant nos tableaux, nos ‘étoiles’ montrent que la qualité des sicav varie beaucoup. Malgré une offre abondante sur ce segment du marché, une seule sicav mérite selon nous d’être achetée, PAM (L) Equities Opportunity (Petercam, ****).
Nous n’achèterions plus, mais vous pouvez conserver, Aphilion Q² Equities (***), dont les gestionnaires semblent éprouver ces derniers mois de plus grandes difficultés à réaliser, de façon régulière, de bonnes performances.
Enfin, vous remarquerez que nous ne conseillons pas à l’achat Carmignac Investissement (distribuée par Cortal Consors) alors que cette sicav jouit dans notre classement de *****. Ses gestionnaires aiment chercher le rendement hors des sentiers battus. Mais, ces derniers temps, le succès ne semble plus être au rendez-vous. Compte tenu de quoi nous préférons rester à l’écart.

EVOLUTION DE PAM (L) EQUITIES OPPORTUNITY (en euros)

Cette sicav, très bien gérée, a bénéficié de la bonne tenue des marchés boursiers. Nous restons optimistes. Vous pouvez acheter.

LE CANADA A LA FÊTE
· Nous conseillons dans nos portefeuilles à la carte Balzac Canada Index (distribuée par Deutsche Bank, **), la seule sicav d’actions canadiennes disponible sur le marché belge. Elle a bondi de 10 % le mois dernier. La place financière canadienne a progressé grâce à la bonne tenue de l’économie locale, dont la croissance est de 3,7 % au premier trimestre. Le Canada souffre certes du ralentissement de ses exportations (faible demande américaine et devise chère face au dollar), mais la consommation des ménages semble avoir pris efficacement le relais.
Cette forte progression s’explique aussi par l’appréciation de la devise canadienne par rapport à l’euro (+ 4,8 % en mai). Une hausse qui anticipe la hausse annoncée des taux canadiens pour faire face aux menaces inflationnistes.
· Malgré leur progression importante le mois dernier, les actions canadiennes conservent un potentiel intéressant. Cette Bourse est en effet moins chère que chez nous. Vous pouvez acheter Balzac Canada Index. Vous pouvez l’acheter auprès de votre agence, même si celle-ci ne la commercialise pas activement. Pour plus de facilités, spécifiez le code ISIN (FR0000018095).
Sachez qu’il existe aussi un tracker qui investit en Bourse canadienne et dont le portefeuille est très proche de celui de la sicav. Il s’agit de iShares Canada Index, coté en dollars américains et que vous pouvez acheter en Bourse de New York. Ce tracker est bien géré, mais vous devez tenir compte du fait qu’il verse chaque année des dividendes, lesquels sont lourdement pénalisés par la fiscalité (en tout 35 % environ). Les frais de gestion sont par contre moins élevés que pour la sicav. En fin de compte, la sicav et le tracker se valent. Votre choix, pour l’un ou pour l’autre, dépendra de ce que réclame votre broker pour effectuer des transactions sur la Bourse américaine.

Les secteurs en mai 2007

Secteur

Evolution (1) sur

1 mois

12 mois

En Europe

Finance

0.4%

27.6%

Pharma

-1.1%

6.3%

Télécom

3.8%

32.6%

Technologie

2.8%

14.3%

Consommation

2.4%

34.7%

Distribution

-0.2%

40.3%

Utilité publique

5.0%

46.3%

Dans le monde

Finance

3.0%

20.8%

Pharma

0.7%

10.1%

Télécom

6.4%

39.1%

Technologie

4.4%

15.2%

Consommation

3.3%

22.9%

Distribution

2.0%

17.8%

Utilité publique

4.0%

36.7%

(1) en %, après conversion en euro, fin mai 2007

LE MOIS DES DIVIDENDES
· Les sicav d’actions belges ont progressé de 3,3 % en moyenne. C’est mieux, constateront certains, que l’indice national, le Bel 20, lequel n’a enregistré qu’un « maigre » 1,8 %.
Les gestionnaires de sicav seraient-ils performants à ce point ? Sans douter un instant de leur savoir-faire, rendons quand même à César ce qui lui appartient. Si vous investissez aussi en actions individuelles, vous n’êtes pas sans savoir que le mois de mai est chez nous le mois des dividendes. Une fois ces dividendes distribués, le cours des actions baisse mécaniquement, ce qui explique la moins bonne performance, apparente seulement, du Bel 20.
Les sicav par contre gardent ces dividendes en portefeuille et peuvent donc se targuer d’un meilleur résultat.
· Les sicav d’actions belges n’ont cependant pas été les plus performantes en Europe. En cause, la pause observée, après plusieurs mois de forte hausse, par les actions du secteur financier, fort représenté dans les sicav. Le poids lourd Fortis a même perdu 5 %, Dexia se contentant d’une hausse de 1,9 %. Mais le secteur financier recèle encore un fort potentiel de hausse. Les sicav d’actions belges méritent une place dans votre portefeuille à concurrence de 10 à 15 %. Nous conseillons Osiris Equities Belgium Active (Banque Degroof, *****). Cette sicav est normalement disponible auprès de n’importe quelle banque.

OSIRIS EQUITIES BELGIUM ACTIVE ET BOURSE DE BRUXELLES (base 100)

La sicav Osiris (en gras) réalise régulièrement de meilleures performances que la Bourse belge dans son ensemble. A long terme, cela peut représenter des gains substantiels. Achetez.

DE L’EAU DANS LE GAZ
· Sur le front des taux d’intérêt, les nouvelles sont moins bonnes : le mois de mai a fait mal aux détenteurs d’obligations. Le scénario est classique : la hausse des taux obligataires pénalise les obligations existantes et donc les sicav qui les détiennent. C’est ainsi que lorsque les taux montent, les cours des obligations et les valeurs d’inventaire des sicav baissent. Si les taux montent, c’est parce que les banques centrales craignent que la bonne marche des grandes économies mondiales ne débouche sur une hausse des prix, donc sur une inflation. Les conséquences sur les cours des obligations existantes sont bien visibles sur notre graphique (trait gras). Et c’est normal : elles sont moins intéressantes que les obligations nouvellement émises à des taux plus élevés.

INDICE OBLIGATAIRE ZONE EURO ET TAUX OBLIGATAIRES (en %)

L’évolution du cours des obligations (en gras, échelle de gauche) rend une image inversée de l’évolution des taux d’intérêt (échelle de droite). Les uns baissent quand les autres montent – et inversement. Cela pèse sur la valeur  des sicav.

· Il y a une autre règle générale : plus la durée d’une obligation est longue, plus elle est sensible à l’évolution des taux, en l’occurrence ici à leur hausse. C’est la raison pour laquelle les sicav investissant en obligations à long terme en euros ont en moyenne perdu 1,8 % en mai, Fortis L Bond Long Euro (**) en tête avec - 2,3 %, le plus mauvais résultat, à un près, de toute notre sélection. Fort logiquement, et pour la même raison, à l’autre bout du spectre, les sicav d’obligations à court terme (3 ans maximum) ont limité leur perte moyenne à 0,1 %.
· A l’intérieur de la zone euro, notre préférence continue d’aller aux sicav investissant en obligations de sociétés (‘corporates’). Ce sont les plus rémunératrices.

COURS DE CHANGE
· Allons voir ce qui se passe en dehors de la zone euro : on ne peut ignorer la bonne tenue des sicav d’obligations en dollars canadiens, dont la hausse est de 3,8 % en un mois. L’explication ? La forte hausse du dollar canadien : + 4,8 % par rapport à l’euro. Une prestation qui fait plus que compenser l’impact négatif sur les cours obligataires de la hausse des taux canadiens. On ne s’étonnera donc pas que KBC Multi Cash CAD Medium (***), une sicav investissant en obligations canadiennes à court terme, ait souffert le moins et, du coup, affiche le résultat le plus probant : + 4,7 % ! Aucune autre sicav obligataire reprise dans notre tableau ne fait mieux. Toutefois, pour une diversification de votre portefeuille obligataire, il y a, pensons-nous, davantage d’avenir dans des sicav investissant en obligations à rendement plus élevé ou émises dans des devises dont le potentiel de hausse nous paraît plus intéressant.
· Par exemple les obligations en dollars américains ou australiens. Le mois dernier, les sicav de ces deux catégories se sont bien comportées avec une hausse moyenne de 0,6 %. Une fois encore, c’est grâce aux cours de change. En mai, le dollar américain a gagné 1,4 % par rapport à l’euro, le dollar australien 0,8 %. Etoffez votre portefeuille au moyen d’une des sicav reprises en gras dans nos tableaux. Le billet vert et l’Aussie, son compère australien, sont toujours sous-évalués par rapport à l’euro.
· Les choses vont moins bien pour les sicav d’obligations en couronnes suédoises. Elles ont perdu quelque 2 % sous le double effet de la baisse de la couronne suédoise par rapport à l’euro (- 1,6 %) et de la légère hausse des taux suédois. Profitez de l’occasion pour renforcer votre position dans cette devise, toujours fortement sous-évaluée. Référez-vous à notre stratégie.
Il y a encore d’autres victimes de ce mois de mai fleuri, les sicav en francs suisses par exemple (- 1,3 %). La devise n’a quasiment pas bougé, mais la hausse des taux d’intérêt suisses a fait des dégâts. Nous conseillons même de les revendre.

DOLLAR CANADIEN ET EURO

Il n’y a rien à redire sur les prestations du dollar canadien en mai : en un mois, il a quasiment récupéré le recul subi en un an. Pour profiter de la vigueur de l'économie canadienne, préférez une sicav d'actions.

Les devises en mai 2007

Code ISO

Cours (1)
(en euro)

Evolution (2)

Persp. (3)

1 m.

1 an

1 an

LT

DKK

0,1343

0.0%

0.1%

=

=

SEK

0,1075

-1.6%

-0.4%

+

++

NOK

0,1231

-0.1%

-4.0%

=

-

CHF

0,6064

-0.1%

-5.4%

=

++

GBP

1,4700

0.3%

0.9%

=

-

USD

0,7431

1.4%

-4.5%

-

+

CAD

0,6951

4.8%

-1.7%

-

=

AUD

0,6151

0.8%

4.8%

+

-

NZD

0,5480

0.7%

10.7%

-

-

JPY

0,6101

-0.5%

-12.1%

+

++

(1) fin mai 2007 ; p.ex. 1 USD vaut xxx euros ; (2) en %, par rapport à l'euro ; (3) évolution attendue de la devise à 1 an et à long terme.

ACTIONS DEVANT
· On peut faire le bilan du mois de mai en écrivant : de bonnes prestations pour les actions, de moins bonnes pour les obligations. Concrètement, plus la part des premières est importante dans les sicav mixtes, plus celles-ci ont gagné. Les sicav mixtes dynamiques (75 % d’actions) ont progressé de 2,6 % en moyenne, leurs équivalentes défensives de 0,7 % seulement. A noter le recul de Top-Balanced Defensief (ABN AMRO, - 0,1 %, ****), une sicav qui investit dans d’autres sicav, du même groupe surtout, en premier lieu Top-Global Obligaties, dont le recul est de 1,3 % en mai. Les prestatioons de Dexia Sustainable European Balanced Low (statu quo, **) ne sont pas fameuses non plus. Cette sicav joue quasi exclusivement la carte de l’euro et elle n’a donc pu tirer parti autant que les autres de l’impact positif de la hausse – surtout – du dollar américain. Sivek Global Low (CBC-KBC, + 1,6 %, ***) fait mieux. Une performance due à la combinaison d’une bonne sélection d’actions et de placements judicieux en Amérique du Nord.
· Les sicav mixtes s’adressent à ceux qui, via un seul placement, veulent se constituer un portefeuille de placements diversifié. Le plus important est de  choisir le type de sicav mixte qui convient le mieux. Pour cela, tenez compte de votre horizon de placement et de votre profil de risque. Les sicav mixtes dynamiques s’adressent à ceux qui peuvent se passer de leur argent pendant longtemps (10 ans) et qui ne font pas de nuits blanches quand leur avoir fluctue. En ce moment, vous avez le choix entre plusieurs sicav fort bien gérées.
· Vous avez le temps et vous aimez ça ? Constituez vous-même votre portefeuille de sicav. Référez-vous à nos portefeuilles types.

Partagez cet article