Analyse
Pleins feux sur les sicav de trésorerie il y a 10 ans - jeudi 12 juillet 2007
Particulièrement réactives aux mouvements de taux, ces sicav peu risquées constituent-elles LA carte à jouer ?

La hausse des taux d’intérêt à court terme gonfle les voiles des sicav de trésorerie. Particulièrement réactives aux mouvements de taux, ces sicav peu risquées constituent-elles LA carte à jouer ? Nous faisons le point.

Depuis fin 2005, la Banque centrale européenne (BCE) a doublé le niveau de son principal taux directeur. De 2 %, le niveau historiquement bas où la BCE l’avait amené pour soutenir la croissance économique dans la zone euro, il a été progressivement relevé pour atteindre désormais le niveau de 4 %. Et le mouvement n’est sans doute pas fini maintenant que la situation économique de la zone euro affiche de belles couleurs. Les marchés monétaires anticipent d’ailleurs la poursuite du mouvement en se situant au-delà des 4 % (voir graphique).

EVOLUTION DES TAUX À COURT TERME (EURIBOR 3 MOIS)

La remontée des taux d’intérêt à court terme est tout profit pour les sicav de trésorerie qui répercutent très vite la nouvelle donne.

REACTIONS DIVERSES
Si la remontée des taux d’intérêt ne ravit guère les candidats emprunteurs, elle redonne le sourire aux épargnants en quête de placements peu risqués. Avec des taux à court terme au-delà des 4 %, pas mal de produits reviennent à l’avant de la scène : bons de caisse, comptes à terme et même comptes d’épargne. Mais toutes les formules ne répercutent pas immédiatement ou intégralement la hausse intervenue sur le marché.
Le phénomène est particulièrement marqué pour les comptes d’épargne des grandes banques qui, jusque fin juin, continuaient d’afficher un taux de base de 1,50 %. Ce n’est pas le timide relèvement intervenu début juillet qui change le fond des choses. Face à cette rigidité, comment ne pas voir que les sicav de trésorerie réagissent, elles, au quart de tour.

ATOUTS MAJEURS
Avec des portefeuilles composés essentiellement de placements affichant des durées de quelques jours à quelques mois, les sicav de trésorerie profitent en première ligne de la remontée des taux d’intérêt sur les échéances courtes. Le renouvellement rapide de leur portefeuille leur permet en effet de réinvestir sans tarder à des conditions plus avantageuses et ce, de façon systématique.
La politique d’investissement des sicav de trésorerie se caractérise également par un risque très limité. Alors qu’une remontée des taux affecte la valeur d’inventaire des sicav obligataires, elle donne plutôt un coup d’accélérateur aux sicav de trésorerie. Si d’aventure les taux devaient reprendre le chemin de la baisse, seul le rythme de progression en serait affecté et, à ce moment-là, il serait encore temps de quitter le navire pour des cieux plus rémunérateurs.

BEMOLS
Mais tout ne plaide pas en faveur des sicav de trésorerie. Ainsi en va-t-il des frais. Ceux réclamés à l’entrée pèseront d’autant plus lourdement que la durée pour les amortir est courte. Autant les limiter au maximum. Il faut aussi compter avec les frais annuels de gestion, qui écrèment le rendement. Une ponction de 0,30 % rabotera ainsi le taux du marché monétaire, soit actuellement quelque 4,20 %, à quelque 3,90 %.
Côté fiscalité, le précompte mobilier est désormais quasiment inévitable. Tant les parts de distribution que de capitalisation y sont soumises. Seul échappatoire, acheter une sicav de distribution et la revendre avant le paiement du coupon. Fastidieux, mais pourquoi pas ?
Enfin, les sicav de capitalisation sont frappées d’une taxe de Bourse à la revente. Actuellement, elle s’élève à 1,1 %, mais elle pourrait être revue (à la baisse ?) en fin d’année. Dans le doute, mieux vaut s’abstenir.

CONCRETEMENT
Pour vos placements de courtes durées ou de précaution, pour lesquels le risque est à bannir, vous pouvez trouver dans certaines banques des comptes d’épargne offrant un taux de base de 4 %. Net pour la première tranche d’intérêts de 1 630 euros par personne. A ce tarif-là, les sicav de trésorerie ne font pas le poids.
Néanmoins, si vous dépassez le niveau des intérêts exonérés de précompte, ou si votre compte d’épargne vous rapporte, disons, moins de 3 %, les parts de distribution d’une sicav de trésorerie constituent une alternative à envisager. Nous vous conseillons PAM (L) Liquidity EUR (Petercam).
Si vous souhaitez rester fidèle à une grande enseigne, dont le compte d’épargne n’atteindra pas de sitôt le cap des 3 %, notre tableau vous propose aussi leurs propres sicav de trésorerie. Au cours des prochains mois, elles vous rapporteront probablement plus que le traditionnel compte d’épargne maison.

Sicav de trésorerie des grandes banques et de Petercam

Sicav (parts de distribution)

Valeur d’inventaire
au 30/06/2007

      Frais (en %)

Rendement brut 12 derniers mois (%)

Entrée

Gestion

Dexia Money Market EUR

372,54 EUR

0,30

0,40

2,90

Fortis L Money Market Euro

1273,38 EUR

0,15

0,40

3,00

ING L Renta Cash Euro

2557,20 EUR

0,10

0,40

2,80

KBC Money Euro

2541,96 EUR

0,10

0,40

3,10

PAM (L) Liquidity EUR

132,35 EUR

12,50 EUR

0,30

3,50

 

Partagez cet article