Analyse
L'Australie, un pays plein de ressources il y a 9 ans - jeudi 11 octobre 2007
Le plongeon de « l’aussie » cet été est déjà presque oublié. Le dollar australien frôle de nouveau des sommets par rapport à l’euro.

Le plongeon de « l’aussie » cet été est déjà presque oublié. Le dollar australien frôle de nouveau des sommets par rapport à l’euro. Il n’en reste pas moins qu’il est toujours intéressant d’investir aux antipodes. L’économie australienne affiche une forme excellente, les taux sont  rémunérateurs et la Bourse parmi les moins chères.

DÉPRIME PASSAGÈRE
· En trois petites semaines, entre le 25 juillet et le 17 août exactement, le dollar australien a perdu près de 10 % par rapport à l’euro. Le coupable ? Le « carry trade », une technique, très lucrative mais très risquée aussi, qui consiste à emprunter dans une devise offrant un faible taux d’intérêt, le yen japonais par exemple, pour placer cet argent dans une devise à taux élevé comme le dollar australien.
Ce phénomène a largement contribué au succès du dollar australien ces derniers mois. Mais, fin juillet, la fameuse crise du « subprime » aux Etats-Unis a créé une grande instabilité sur les marchés financiers, poussant les investisseurs à vendre massivement leurs positions les plus risquées. De nombreuses opérations de « carry trade » ont  été clôturées et le dollar australien a fait machine arrière.
· Depuis, la confiance est revenue, les marchés boursiers sont repartis à la hausse et le dollar australien a effacé ses pertes, permettant aux sicav concernées d’afficher de belles prestations en septembre. On ne peut jamais exclure une nouvelle crise, mais le dollar australien est à même de résister grâce à un soutien essentiel : la forte croissance économique australienne.

EVOLUTION DU DOLLAR AUSTRALIEN (en euros)

Après un plongeon de près de 10 % cet été, le dollar australien s'est rapidement rétabli. L'économie florissante devrait le soutenir à terme. Achetez.

ECONOMIE FLORISSANTE
· Les chiffres du premier semestre 2007 en attestent : l’économie australienne a progressé de 4 % au cours de cette période. Pour l’ensemble de l’année, on s’attend à un taux de croissance de 3,3 % contre 2,4 dans la zone euro et 2,1 aux Etats-Unis. La confiance est élevée, le chômage n’a jamais été aussi bas depuis 30 ans et les salaires progressent à rythme soutenu. Bref, les ménages dépensent sans compter, ce qui fait tourner l’économie. Riche en matières premières, l’Australie connaît aussi un boom de ses exportations grâce à la forte demande mondiale, notamment de Chine.
· Mais ce dynamisme pourrait entraîner une augmentation généralisée des prix. Pour prévenir ce risque, la banque centrale a déjà relevé à maintes reprises son taux directeur, la dernière fois en août, pour le porter à 6,50 %. Et elle est prête à aller plus loin. Cette perspective, alors que chez nous on s’attend plutôt à une stabilité des taux, devrait soutenir le dollar australien dans les mois qui viennent.

TABLEAU DE BORD DE L’ECONOMIE AUSTRALIENNE (chiffres  fin septembre 2007)

Evolution (par an) de la Bourse de Sydney
(après change en EUR)

1 an :
+ 40,2 %

3 ans :
+ 28,6 %

5 ans :
+ 24,4 %

Cours de l’AUD

Evolution (par an) du dollar australien

1 EUR =
1,6071 AUD

1 an :
+ 5,6 %

5 ans :
+ 2,5 %

Croissance économique attendue en 2007

Australie :
+ 3,3 %

Zone euro :
+ 2,4 %

Etats-Unis : + 2,1 %

Taux de chômage actuel

Australie :
4,3 %

Zone euro :
6,9 %

Etats-Unis :
4,7 %

Niveau actuel de l’inflation

Australie :
2,1 %

Zone euro :
2,1 %

Etats-Unis :
2 %

Niveau des taux directeurs (+ évolution attendue)

Australie :
6,50 % (+)

Zone euro :
4 % (=)

Etats-Unis :
4,75 % (–)

INTÉRESSANT
· La bonne marche de l’économie est un facteur positif pour les entreprises australiennes. Aussi, bien que la Bourse de Sydney se soit fortement appréciée ces dernières années, elle figure toujours parmi les moins chères au monde. Il y a donc encore du potentiel, que nous vous proposons d’exploiter via une sicav d’actions australiennes. Vous pouvez acheter Balzac Australia Index, Fidelity Australia A et Parvest Australia (** tous les trois). Dexia Equities L Australia dispose aussi de **, mais ses gestionnaires semblent devoir prendre davantage de risques pour aligner ces bonnes performances. Nous n’achèterions plus, mais vous pouvez conserver si vous avez déjà acheté.
· Côté obligations, le niveau élevé des taux améliorera le rendement de vos placements. Mais nous ne tablons plus sur une forte progression de la devise, désormais correctement évaluée. Deux sicav sont intéressantes à acheter, ING (L) Renta Fund II AUD et KBC Renta AUD-Renta (chacune ***).
· Le poids de ces sicav dans votre portefeuille doit dépendre de votre horizon de placement et de votre profil de risque.

EVOLUTION DE PARVEST AUSTRALIA (en AUD)

Partagez cet article