Analyse
1-2-3 gagné ? Possible mais pas sûr il y a 7 ans - jeudi 12 novembre 2009
Le petit nouveau de l'écurie CBC-KBC s'appelle 1-2-3 Invest. Intéressant ?

KBC Exposure 1-2-3 Invest 10/2009, la dernière-née de l’écurie CBC-KBC, veut séduire les investisseurs soucieux de sécuriser leur avoir. Serait-ce la bonne formule pour ceux qui cherchent un bon rendement potentiel sans pour cela prendre des risques qu’ils jugent insensés ?

La modestie des taux d’intérêt fait que les comptes d’épargne et les comptes à terme n’ont rien de bien attrayant. La Bourse, elle, offre un rendement potentiel intéressant, mais le risque est tel que beaucoup reculent. Dilemme... CBC-KBC prétend avoir la solution pour tous ceux qui sont coincés entre la sécurité que donnent les placements à (faible) revenu fixe et le potentiel qu’offrent les marchés boursiers (risqués). C’est le créneau de la sicav belge KBC Exposure 1-2-3 Invest 10/2009, en abrégé 1-2-3 Invest (ISIN: BE0948884300).

NOUVEAU...
· A première vue, 1-2-3 Invest ne se distingue guère d’une sicav mixte. Elle investit en actions et en placements à revenu fixe. Objectif : tous les troisièmes anniversaires, baptisés resetday, lier la valeur d’inventaire à un niveau plancher. Attention, il s’agit d’un objectif, pas d’une garantie (voir encadré), nuance importante.
Ce niveau plancher est toujours de 100 % de la valeur d’inventaire au précédent resetday, mais pas dans l’intervalle. On peut donc dire que le niveau de chaque troisième anniversaire correspond à un plancher pour les trois ans à venir.
· Cette sicav est gérée activement. Autrement dit son portefeuille est piloté en fonction des conditions de marché avec toujours cet objectif de sauvegarder le niveau plancher acquis. Comme le contrôle du risque est plus important, en première instance, que l’optimisation du bénéfice, le portefeuille de départ s’apparente à celui d’une sicav mixte défensive. Si les marchés financiers devaient (continuer à) progresser, les gestionnaires investiraient davantage en actions. S’ils devaient refluer, ils iraient dans l’autre sens.  
· Cette sicav est bien trop jeune pour que nous puissions nous prononcer sur la qualité de sa gestion ou la légitimité de ses objectifs. Ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas comparer avec d’autres produits.

Pas de protection du capital

Ecrivons-le et réécrivons-le : le but est de faire en sorte qu’à chaque 3ème anniversaire la valeur d’inventaire  ne descende pas sous le niveau atteint lors du précédent resetday, mais ce n’est pas garanti. Le rendement non plus – il est dépendant de l’évolution des marchés financiers -, pas plus que le prix de remboursement – qui peut être inférieur au niveau plancher.

... MAIS PAS TANT QUE ÇA
· La technique utilisée n’a rien de neuf. En 2006 déjà CBC-KBC et l’ex-Fortis Bank vantaient les mérites de certaines sicav offrant ‘le meilleur rendement possible’ associé à une protection du capital précédemment accumulé. CBC-KBC avait lancé à l’époque KBC Privileged Portfolio Protected et son petit frère version assurance KBC-Life Privileged Portfolio Protected, lesquels comptent aujourd’hui 24 compartiments ! Fortis Bank, elle, avait lancé Fortis L Fund Safe (20 compartiments).
· Ces produits étaient proposés dans diverses versions qui permettaient au client de déterminer lui-même quel était le risque qu’ils acceptaient. KBC Privileged Portfolio Protected Defensive et Fortis L Fund Safe Stability ne toléraient pas un risque de perte de plus de 5 % par an. Pour les versions Highly Dynamic (CBC-KBC) et Growth (Fortis), pas plus de 15 %.
Vous trouverez plus de détails sur ces produits via le moteur de recherche de notre site. Il vous suffit d’encoder le nom du produit.

QU’EN PENSER ?
· Comment ces produits ont-ils traversé le temps ? Depuis leur création, les sicav de CBC-KBC ont connu des périodes houleuses. Elles sont parvenues à respecter leurs objectifs, ce qui est de bon augure pour 1-2-3 Invest. Il faut aussi que ce soit dit – ou écrit  : chaque fois, ces sicav sont restées en deçà de leur risque de perte maximale (-5 %, -10 % of -15 %). Parfois il s’en est fallu de peu, mais mission accomplie.
· La probabilité nous semble élevée que 1-2-3 Invest atteigne aussi ses objectifs, en l’occurrence la sauvegarde du capital engagé (avant frais et compte non tenu de l’inflation).
· En échange de cette sauvegarde, il faut évidemment céder un peu – plus même - en rendement. C’est normal. L’objectif premier sera d’éviter toute baisse de la valeur d’inventaire. Pour ce faire, les gestionnaires vont au début se comporter davantage comme des investisseurs en obligations – plutôt qu’en actions. C’est aussi ce qui s’est passé avec KBC PPP (voir graphique, en gras).
· Sauf pour ceux veulent éviter à tout prix le moindre choc boursier, nous pensons qu’une bonne sicav mixte défensive offre un intéressant potentiel pour un risque acceptable. C’est le cas de KBC Master Defensive (BE0149027352, ***).

KBC PP PROTECTED 95 NOV (gras) et KBC PP DEFENSIVE (base = 100)

L’objectif de sauvegarde du capital a permis de limiter les dégâts pour la sicav ‘protected’. La sicav classique a plongé davantage, certes, mais elle s’est aussi redressée plus vite.

Partagez cet article