Analyse
Investir dans les pays émergents il y a 7 ans - vendredi 15 octobre 2010

Dopées par la perspective d’une appréciation du yuan, les actions chinoises ont actuellement le vent en poupe. Mais elles ne sont pas les seules. Qu’elles soient turques, indiennes, russes ou brésiliennes, les actions des pays émergents séduisent toujours les investisseurs.

La Chine a la cote

Le marché d’action chinois est au plus haut depuis 2008. L’abondance de liquidités grâce aux taux très bas et à la politique monétaire très expansionniste des banques centrales des pays développés n’y est pas étrangère. Mais la Chine a également ses propres atouts. Les craintes concernant le secteur immobilier et la capacité de Pékin à assurer un atterrissage en douceur de son économie se sont quelque peu atténuées et la bonne tenue de l’économie chinoise rassure les investisseurs. Enfin, au fur et à mesure que le ton monte entre la Chine et les Etats-Unis, la perspective d’une appréciation du yuan incite les investisseurs étrangers à accroître leur exposition à la devise chinoise. Et pour ce faire, ils se précipitent sur les actions chinoises.

Marchés émergents : un potentiel élevé à long terme

La Chine n’est pas le seul pays à profiter de ce mouvement. Un peu partout dans les pays émergents, les flux de capitaux sont importants, poussant ces marchés, parfois peu liquides, à la hausse. La Turquie atteint des records absolus. L’Inde est au plus haut depuis 2008. La Russie et le Brésil sont également à la fête. Une popularité que les pays émergents retrouvent également du côté des marchés obligataires. L’abondance de capitaux permet désormais aux pays émergents et à leurs entreprises de se financer à bon prix. Brésil, Turquie et Mexique sont parmi les pays qui se financent aujourd’hui, en euro, à des taux inférieurs à ceux du Portugal, de la Grèce ou de l’Irlande. Face à l’appétit des investisseurs, leurs entreprises qu’elles soient russes, brésiliennes ou chinoises en profitent pour multiplier, elles aussi, les émissions de dettes.

Nos conseils

Vu les taux d’intérêt plutôt réduits en offre, nous restons à l’écart de l’obligataire des pays émergents. Par contre, nous continuons d’investir sur ces Bourses, dont le potentiel à long terme nous semble élevé.
Si vous souhaitez investir en Chine, nous vous conseillons la sicav d’actions Fidelity China Focus A EUR, disponible auprès de Deutsche Bank.
Pour ceux qui voudraient plutôt investir en Turquie, la sicav d’actions Parvest Equity Turkey (Fortuneo Belgium) et le tracker EasyETF DJ Turkey Titans 20 EUR (Bourse de Paris, ticker EET) nous semblent être de bons choix.
Un petit investissement en Inde ?
Nous conseillons la sicav d’actions Franklin India A EUR.
Les amateurs d’actions russes se tourneront vers les sicav d’actions BNPP L1 Equity Russia (BNP Paribas Fortis), Parvest Equity Russia (Fortuneo Belgium) et Pictet Russian Equity P EUR.
Enfin, si vous êtes tenté par le Brésil, le tracker Lyxor ETF Brazil (Ibovespa, Bourse de Bruxelles, ticker RIO) nous paraît être un choix judicieux.


Partagez cet article