Analyse
Février fut-il un bon mois pour les sicav d’actions de mines d’or ? il y a 6 ans - vendredi 11 mars 2011

Les troubles macro-économiques ne sont pas sans effet sur le prix de l’or. Le métal jaune a-t-il ainsi profité des problèmes en Libye ?

Les sicav investies dans les mines (d’or) ont gommé en février une partie des dettes subies en janvier. Si le secteur a gagné 7,3 %, les sicav ont même progressé de 9,1 %. Placeuro Gold Mines a gagné pas moins de 13,1 % ! Certes pas assez pour effacer la perte de janvier (-17,6 %,), mais quand même la meilleure performance des sicav le mois dernier. L’explication réside dans le mix unique de mines d’or et d’argent. Les grands vainqueurs ont été Silver Wheaton (+ 36,2 %) et Cœur d’Alène Mines (+ 33,8 %).

En raison de la situation en Afrique du Nord et au Moyen-Orient et après les prises de bénéfices en janvier (- 8,1 %), l’or a gagné 5,4 % en février. Un chiffre qui n’est encore rien par rapport au prix de l’argent, en hausse de près de 20 % et à son niveau le plus haut depuis 31 ans ! En cause une forte différence entre l’offre et la demande, ainsi que l’influence du contexte macro-économique. La raison de ce bond est aussi technique : les négociants professionnels ont en effet acheté massivement de l’argent pour couvrir leurs (mauvaises) positions en produits dérivés (futures). Ce qu’on appelle un short squeeze dans le jargon.

Notre conseil

Nous restons fidèles à nos positions en or (physique). L’or reste une bon outil de diversification. Un trackers peut aussi encore être acheté. L’or se porte définitivement bien en périodes d’agitation boursière. L’investisseur plus spéculateur peut lui miser sur les mines d’or, au travers d’un des produits suivants : BlackRock GF World Gold A, SGAM Equities Gold Mines A, Placeuro Gold Mines (LU0061385943, aussi cotée sur Euronext Bruxelles; ticker PLA) et Share Gold.


Partagez cet article