Analyse
La Bourse canadienne a-t-elle brillé en février ? il y a 6 ans - mercredi 16 mars 2011

La Bourse de Toronto est riche en valeurs liées aux matières premières. Elle devrait donc avoir connu un brillant mois de février, non ?

Les placements dans les mines ont rapporté gros en février. Ceci explique aussi le gain de 6,5 % de la Bourse canadienne, de loin la meilleure performance boursière de février.
SSgA Canada Equity Index reste à ce jour la seule sicav spécialisée en actions canadiennes dans notre pays et a logiquement gagné 6,4 %. Comment pourrait-il en être autrement pour une sicav dont le seul but est de suivre rigoureusement la Bourse de Toronto ? Les meilleures performances dans le portefeuille ont été à mettre à l’actif de Goldcorp (+ 17,7 %), Suncor Energy (producteur d’énergie, +12,2 %) et Canadian National Resources (+11,6 %).

 

Si la Bourse d’actions canadienne a bien sûr profité de la forme des valeurs minières, la bonne forme de l’économie locale a fait le reste. Le Canada est en effet sorti indemne de la crise grâce à la Banque nationale canadienne qui a su intervenir vite et avec fermeté, ainsi qu’à la stabilité du système bancaire. Les Canadiens ont commencé très vite à consommer et ont été soutenus rapidement dans ce cadre par les investissements des sociétés. La Bourse de Toronto est ainsi devenue une destination très intéressante, en particulier pour les voisins du Sud qui ont vu leur propre dollar s’effriter par rapport au petit frère canadien ces dernières années et ont donc investi massivement leurs économies au Nord.

 

Notre conseil

Prenez des distances avec vos éventuels placements en actions canadiennes ou dans des trackers spécialisés tels que iShares Canada Index (New York, EWC), iShares CDN Composite Index Fund (Bourse de Toronto, XIC) ou Lyxor ETF Canada (Euronext Paris, TSX).

 

La Bourse de Toronto est aujourd’hui devenue trop chère au regard des baromètres boursiers classiques. Et la devise canadienne n’est plus non plus sous-évaluée par rapport à l’euro.
Prenez vos bénéfices.

 

Partagez cet article