Analyse
Vos placements dans l’uranium il y a 6 ans - lundi 14 mars 2011

Ces produits ne risquent-ils pas de souffrir face à l’incertitude créée par les accidents nucléaires au Japon ?

Le risque existe effectivement.
Par prudence, nous vous conseillons de vendre vos trackers.


En juin 2009 et janvier 2010, nous vous conseillions deux trackers liés à l’uranium :
- ETFX WNA Global Nuclear Fund (Euronext Amsterdam; ISIN: IE00B3C94706);
- Market Vectors Nuclear (New York; ISIN: US57060U7046).

Ces produits, comme toutes les valeurs liées à l’uranium, ne risquent-ils pas de souffrir face à l’incertitude pour le secteur, créée par les accidents nucléaires au Japon ?

Le risque existe effectivement.

Même si la demande d’uranium devrait rester soutenue, grâce à la Chine, gros demandeur de ce minerai qui a déjà déclaré vouloir maintenir ses projets nucléaires malgré l’accident au Japon, les actions du secteur vont être sous pression. Ce lundi 14 mars, des cours étaient déjà en recul sur le marché australien. La fermeture (provisoire) de réacteurs au Japon freinera la demande et pèsera sur les prix. Des projets en Inde pourraient aussi être retardés.

Ce lundi 14 mars, à l'ouverture des Bourses, le tracker ETFX WNA Global Nuclear Fund perdait déjà 7,3 %, ramenant son gain depuis notre premier conseil d'achat en juin 2009 à 13 %.

Quant à Market Vectors Nuclear, avant le 11 mars, il affichait encore un gain de 15 % (après conversion en euro et tenant compte des dividendes versés depuis notre premier conseil d'achat en juin 2009). Mais à l'ouverture des Bourses américaines (ce lundi 14 mars, au soir chez nous), il est toutefois probable que ce gain se réduise aussi.

Partagez cet article