Analyse
Sicav d’actions immobilières il y a 5 ans - mercredi 15 février 2012

Les sicav d’actions immobilières (et les sicafi) sont aussi concernées par les mesures budgétaires décidées par le gouvernement. Le précompte mobilier passe de 15 à 21 %.

Placement défensif

L’investissement immobilier est une des pièces maîtresses d’un portefeuille défensif. C’est un placement relativement stable qui, depuis toujours, offre une certaine protection contre l’inflation tout en procurant un rendement sur dividende relativement élevé. Notre préférence va aux véhicules de placement immobilier diversifiés comme les sicav d’actions immobilières et les sir.

 

Sicav immobilières

Les sicav d’actions immobilières investissent surtout en actions de sociétés actives sur le marché immobilier. De ce fait elles ne sont pas soumises à l’impôt sur la plus-value lors de leur revente. Pour les sicav qui ne distribuent pas de dividende mais le capitalisent, la taxe boursière à la revente est passée de 0,5 % (avec un maximum de 500 euros) à 0,65 % (avec un maximum de 650 euros). Pour les sicav qui distribuent un dividende, le précompte est passé de 15 à 21 %, auxquels peuvent éventuellement s’ajouter les 4 % d’impôt supplémentaire visant les personnes ayant plus de 20 020 euros par an de revenus financiers (intérêts, coupons et dividendes).

 

Comme ces sicav distribuent une part importante de leurs bénéfices et qu’elles paient des dividendes élevés (plus de 5 %), il est fort probable que le précompte à débourser soit finalement plus élevé que la taxe boursière, même revue à la hausse, en cas de revente de parts de capitalisation. C’est pourquoi nous vous conseillons d’opter désormais uniquement pour des parts de capitalisation. Préférez par exemple Athena Immo Rente CAP à Athena Immo Rente DIS. Sachez que le passage de l’une à l’autre se fait sans frais.

 

Partagez cet article