Analyse
Des postes défensifs pleins d’entrain ! il y a 5 ans - mercredi 12 septembre 2012

Les sicav obligataires que nous vous recommandons pour la partie défensive de votre portefeuille se sont très bien comportées ces douze derniers mois. Et maintenant, que faire ?

Beau rendement

Qu’il s’agisse des sicav d’obligations en dollar canadien, en couronne danoise, en zloty polonais ou en couronne suédoise, toutes affichent un très bon rendement ces douze derniers mois.

 

On ne peut pourtant pas dire que les obligations émises dans ces devises offrent de généreux taux. A l’exception des obligations en zloty polonais, où les taux à 10 ans sont proches de 5 %, ailleurs, les taux à 10 ans sont compris entre 1,40 et 1,80 % seulement.

 

Mais c’est justement ce qui explique leur succès. Car voici un an, les taux obligataires étaient plus élevés. Or, lorsque les taux baissent, le cours des obligations existantes grimpe et, partant, le cours des sicav qui les possèdent en portefeuille.

 

Ainsi, si la couronne danoise n’a pas progressé face à l’euro ces douze derniers mois, la sicav KBC Renta Decarenta a elle bondi de 10 %, grâce à la baisse des taux danois. Idem pour KBC Renta Zlotyrenta. Le zloty a reculé, mais les taux ont baissé de pratiquement 1 %, offrant une jolie plus-value à la sicav.

 

Les taux canadiens et suédois ont reculé aussi, mais ici, la plus-value des sicav s’explique essentiellement par la progression des devises.

 

Et maintenant ?

Il est peu probable que ces sicav réitèrent le même exploit au cours des douze prochains mois. D’une part, parce que la marge de baisse des taux obligataires s’est forcément réduite. D’autre part, parce que les devises ne sont plus sous-évaluées face à l’euro. A l’exception de la couronne suédoise. Mais là aussi, le degré de sous-évaluation a bien diminué.

 

Ne revendez pas pour autant. Ces obligations offrent toujours un gage de sécurité. Elles sont en effet émises dans des devises de pays aux finances saines et peu endettés. De quoi vous protéger contre les aléas dans la zone euro.

 

Mais, compte tenu de la forte hausse du dollar canadien et de la couronne suédoise, nous vous conseillons, par sécurité, de réduire de 5 % le poids des obligations dans ces devises. Et, pour améliorer encore la diversification de votre portefeuille, achetez aussi dorénavant des sicav d’obligations en franc suisse.

 

Quel poids accorder aux sicav d'obligations selon votre profil ?

 

 

QU’ONT FAIT NOS POSTES DEFENSIFS DEPUIS UN AN ?
Devise
Sicav
Progression depuis 12 mois (au 31/08)
de la sicav*
de la devise
Dollar canadien (CAD)
+18,5 %
+13,2 %
Couronne danoise (DKK)
+10,4 %
0 %
Zloty polonais (PLN)
+6,5 %
-0,8 %
Couronne suédoise (SEK)
+15,2 %
+9,1 %
* après conversion en euro.

 

Partagez cet article