Analyse
KBC Renta Long EUR : rendement de 15 % ? il y a 4 ans - jeudi 16 mai 2013

La sicav obligataires KBC Renta Long EUR a dégagé ces douze derniers mois un rendement de plus de 15 % ! Possède-t-elle réellement en portefeuille des obligations aussi généreuses ?

Non. Ce rendement provient surtout de la hausse de cours des obligations en portefeuille. Et il est peu probable qu’il se maintienne à l’avenir. Les taux des obligations sont en effet beaucoup plus bas qu’il y a un an et ne pourront donc plus baisser autant. S’ils devaient remonter, c’est l’effet contraire que serait constaté : cela pourrait affecter la valeur de la sicav (quand les taux grimpent, les cours obligataires diminuent).
Restez à l’écart. Et si vous possédez cette sicav, prenez votre bénéfice !

 

Baisse des taux

Le rendement d’une sicav obligataire est déterminé par plusieurs facteurs :
– les coupons payés par les obligations en portefeuille
– la hausse ou la baisse du cours des obligations en portefeuille
– l’évolution de la devise dans laquelle sont émises les obligations.
KBC Renta Long EUR étant une sicav obligataire en euro, l’évolution de la devise ne joue pas. Mais le rendement de 15 % ne s’explique pas non plus par les seuls coupons des obligations en portefeuille. Ces derniers expliquent tout au plus 3 à 4 % du rendement. L’essentiel du rendement provient de la progression du cours des obligations depuis un an.

 

Hausse des cours

La sicav de KBC investit essentiellement en obligations d’Etat à long terme. Les principaux postes en portefeuille sont des obligations des Etats allemand, belge, français, italien ou néerlandais. Or, ces douze derniers mois, les taux de ces obligations ont fort baissé. Le rendement de l’emprunt d’Etat belge à dix ans a ainsi fondu de 3,36 % à 1,94 %, celui de son homologue italien de 5,51 % à 3,86 %. Conséquence, les obligations émises dans le passé, et qui offrent des coupons plus généreux, sont fort demandées. Elles s’échangent à des cours élevés. Voici pourquoi le cours des obligations belges de longue durée s’est apprécié en moyenne de 11,9 % depuis douze mois. Les obligations italiennes ont encore fait mieux : +14,3 %.

Partagez cet article