Analyse
Etranges, ces frais chez SSgA ? il y a 3 ans - mercredi 18 décembre 2013

Certains s’étonnent des frais prélevés lors de l’achat ou de la vente de State Street Global Advisors (SSgA).

Le but de SSgA est de faire en sorte que les détenteurs de parts ne soient pas affectés par les départs et les arrivées.

 

Le gestionnaire américain SSgA propose des sicav qui parviennent à bien suivre leur indice de référence, à des coûts raisonnables, dans une large gamme égalée (Australie, Canada, Suède, Suisse…). Mais, à l’achat ou à la vente, il prélève des frais de 0,03 à 0,55 %.
Ces frais (prélevés par le gestionnaire lui-même et non par l’intermédiaire financier) servent de compensation pour les autres détenteurs de parts de ces sicav. Lorsque vous achetez des parts, le gestionnaire doit investir ce montant, ce qui entraîne des frais de transaction, lesquels sont mis à la charge des nouveaux arrivants. Lorsque vous vendez, idem, mais dans l’autre sens. Le fait que ces frais soient reportés sur les acheteurs et les vendeurs a pour effet que les autres détenteurs de parts ne sont pas affectés par ces transactions.

 

Le montant dépend du marché sur lequel le gestionnaire doit opérer. Plus ce marché est grand, plus la liquidité est au rendez-vous et moins les frais seront élevés.
Pour SSgA US Index Equity, les frais d’entrée ne sont que de 0,03 %. Les grandes valeurs américaines sont très liquides et donc elles ne coûtent que très peu en frais de transaction.
Pour SSgA Global Emerging Markets Index Equity par contre, il faut compter 0,5 % (acheter des actions dans un pays émergent coûte plus cher).
Pour la Bourse de Londres, pourtant très liquide, ces frais sont de 0,55 %. En cause, la fameuse ‘stamp duty (reserve tax)’, appliquée sur tous les achats d’actions (comparable à notre TOB de 0,50 %).

 

Partagez cet article