Analyse
Notre portefeuille de sicav : +2 % en juillet ! il y a 3 ans - vendredi 8 août 2014

Notre portefeuille a été soutenu par les bons résultats des sicav investissant dans les pays émergents.

Découvrez la composition complète de notre portefeuille, ainsi que les fonds que nous recommandons. 
Ce portefeuille vous a offert jusqu’ici les rendements suivants :
depuis 1 an : +11,7 %
depuis 3 ans : +10,3 % par an
depuis 5 ans : +10,8 % par an
depuis 10 ans : +7,5 % par an

 

La Chine à la fête

En juillet, les sicav d’actions chinoises que nous recommandons ont tenu le haut du pavé :
+10 % pour Fidelity China Focus A EUR
+6,9 % pour GAM Star China Equity USD
Première économie émergente, la Chine doit aujourd’hui orienter ses efforts pour favoriser la consommation des ménages et non plus seulement le crédit et les investissements. Une transition indispensable pour assurer une croissance pérenne, qui n’a rien d’évident mais qui est réalisable. La croissance future sera toutefois moins élevée que par le passé. Nous l’estimons, prudemment, à 5 %.
Mais cela suffit pour toujours conseiller des actions chinoises. Consacrez-y 10 % de votre avoir.

 

L’Indonésie : pays prometteur

L’Indonésie, présente depuis peu dans nos portefeuilles, contribue déjà à leur succès.
En juillet, les placements en actions indonésiennes ont augmenté de 9,1 %.
L’élection d’un nouveau président, qui affiche sa volonté de réformer le pays, a été bien accueillie. L’Indonésie jouit d’un potentiel énorme (population jeune, pays riche en matières premières) qui n’a jamais été exploité.
Si la politique du nouveau président est un succès, les actions en profiteront. Compte tenu du risque plus élevé, limitez toutefois votre placement en sicav d’actions indonésiennes à 5 % de votre avoir.

 

Etats-Unis : merci au dollar

En juillet, les sicav d’obligations en dollar ont gagné environ 2,2 %, une hausse similaire à celle du dollar sur la période.
Les sicav d’actions américaines ont quant à elle gagné un petit 0,6 %, grâce aussi à la vigueur du dollar.
C’est donc le dollar qui a fait tout le travail. Et ce n’est sans doute pas terminé :l’économie américaine se porte mieux que sa consœur européenne, les taux américains devraient être relevés plus rapidement que les européens et le dollar, toujours sous-évalué face à l’euro, garde une belle marge de progression.
Consacrez 15 % de votre avoir aux sicav d’actions américaines et 5 % aux sicav d’obligations en dollar.

Partagez cet article