Analyse
Actions chinoises : parier sur la transition il y a 2 ans - vendredi 30 janvier 2015

Les actions chinoises ont encore grimpé alors que de nombreuses questions se posent sur la croissance du pays.

Vous pouvez consacrer 5 à 10 % de votre portefeuille aux fonds d’actions chinoises (mais si  vous avez un profil défensif et/ou voulez récupérer votre capital d’ici 5 ans au maximum, privilégiez d’autres placements).
Notre préférence va aux fonds investissant à Hong Kong et sur le continent chinois, et non à Taïwan (trop technologique, trop chère). 

 

Nous avons un faible pour Fidelity China Focus A EUR ou sa variante disponible chez DeGiro, Fidelity China Focus Y EUR qui incluent  des valeurs cotées à Hong Kong (Tencent Holdings, China Construction Bank) et sur le continnent (China Vanke, Citic Securities). Les actions de ces fonds sont moins chères que la moyenne de la catégorie et leurs fluctuations sont moindres. Ces fonds comptent en outre des frais peu élevés. Leurs gestionnaires peuvent investir dans tous les segments des Bourses chinoises, ce qui est rarement le cas de la concurrence, et ils sont des des spécialistes des actions chinoises.
Si vous avez des parts de
GAM Star China Equity (H), qui n’investit pas sur les marchés locaux du continent chinois, conservez, mais n’achetez plus.

Jamais personne ne s’est autant soucié que l’an passé de la marche des affaires en Chine. Cela se comprend : le pays est confronté à une transition économique délicate. Il doit passer du tout à l’exportation à la stimulation de son marché intérieur de la consommation. Si cela pèse sur sa croissance, il n’y a pas de raison de verser dans le pessimisme. Les autorités locales tiennent fermement les rênes du pouvoir économique et elles disposent de l’arsenal ainsi que des munitions ad hoc pour intervenir si nécessaire. Elles l’ont déjà montré par le passé lorsqu’il a fallu intervenir dans le secteur financier. Nous tablons sur une croissance économique durable de 5 % à long terme (7 % cette année). Les belles années sont certes derrièremais ces chiffres restent excellents par rapport à ce qui se fait ailleurs dans le monde.


Malgré les informations souvent négatives qui ont circulé, depuis le 1er janvier 2014, les Bourses chinoises ont sensiblement progressé, même si les différences sont considérables d’un marché à l’autre. Dans ke même temps, les Bourses mondiales ont gagné 17 % en moyenne.
Ce sont surtout les actions A (valeurs locales) qui ont brillé. Cela s’explique par le fait qu’elles étaient en net retard par rapport aux actions chinoises cotées à  Hong Kong. Récemment, leur accessibilité a été élargie et, cerise sur le gâteau, la banque centrale chinoise a réduit ses taux, une mesure souvent favorable aux actions. On peut donc parler d’une manœuvre de rattrapage.
Malgré leur hausse, les actions chinoises restent bon marché et apportent à votre portefeuille une bonne diversification (leurs fluctuations sont peu corrélées avec celles des actions américaines par exemple). C’est surtout vrai pour les valeurs locales.



Partagez cet article