Analyse
Les awards des fonds de placement il y a un an - jeudi 2 juin 2016

Les fonds primés sont-ils pour autant intéressants à acheter ?

C’est en mars qu’a eu lieu la remise des awards des fonds par les quotidiens L’Echo et La Libre Belgique et par l’hebdomadaire Trends/Tendances.
Les catégories les plus populaires de fonds primés sont celles des actions belges, des actions européennes et des fonds mixtes. Les trackers ne sont pas concernés (la plupart ne sont pas agréés en Belgique). 27 fonds de 14 catégories ont obtenu un trophée et 5 émetteurs ont eu le prix de la meilleure gamme.

 

Critères et nuances

Tous les trophées sont attribués selon une méthodologie propre. Nous sommes rassurés de constater que les seuls rendements du passé n’ont plus du tout la même importance qu’autrefois, surtout chez Trends/Tendances, où c’était très nettement le cas. Chaque award, sauf pour les fonds avec protection du capital, tient compte du rendement bien sûr, mais aussi du risque. Et les comparaisons se font à l’intérieur de chaque catégorie. L’Echo va encore un peu plus loin puisqu’il tient compte de la régularité des prestations.
Cinq ans, c’est le minimum pour étudier les prestations et les qualités d’un fonds de placement et lui attribuer un award. C’est la durée choisie par L’Echo. La Libre Belgique ne le fait que partiellement (une combinaison d’un, trois et cinq ans) et Trends/Tendances le fait pour la moitié de ses awards, lesquels sont attribués sur la base d’analyses à un et à cinq ans. La période d’un an nous paraît beaucoup trop courte.

 

Les gagnants

Du fait de toutes ces nuances, il est normal que dans les mêmes catégories les uns attribuent un award à tel fonds et les autres à... tel autre.
KBC Equity Belgium et KBC Institutional Belgian Equity peuvent clamer haut et fort qu’ils détiennent l’award du « meilleur fonds d’actions belges ». Si l’on tient compte de la durée d’un an retenue pour un des awards de Trends/tendances, KBC Equity Flanders peut aussi afficher ses prétentions. Il n’y a finalement de doublons que dans 5 des 14 catégories.
BGF Euro Bond décroche la palme dans la catégorie 'obligations en euros' (L’Echo et la Libre Belgique) et Vector Flexible est le seul fonds à être distingué auprès des trois groupes de presse (mais sur 1 an seulement chez Trends/Tendances). Une récompense bien méritée.
Voyez la liste complète des gagnants dans le tableau ci-dessous.

 

Connais-toi toi-même

Les gagnants sont-ils pour autant de bons placements ? Tout dépend de vos critères.
Le fonds que vous souhaitez acquérir a-t-il bien sa place dans votre portefeuille ? Correspond-il à votre horizon de placement (cinq ans minimum) ? A votre profil de risque (100 % en actions pour les fonds d’actions ayant obtenu un award) ? Connaissez-vous bien ce fonds ? Quelle est sa stratégie ? Ses qualités ? Est-il facilement accessible ? Investit-il dans une catégorie offrant assez de potentiel ?

 

Quels sont les vrais vainqueurs ?

Ces awards distinguent plus de vainqueurs qu’on pourrait croire.

 

Les fonds
Plusieurs études montrent que le fait de remporter un award suscite l’intérêt des clients et des prospects. Même si l’effet est temporaire, les capitaux attirés restent bien au chaud. Un award permet donc à un fonds de se distinguer pendant quelque temps de ses concurrents.

 

Les émetteurs
Les gestionnaires sont un peu comme les sportifs : une vitrine débordant de trophées, ça épate. Ça épate tant les clients professionnels que les clients privés. Même les fonds de la même écurie qui n’ont rien gagné en bénéficient aussi !

 

Les distributeurs
Leur rôle est de faire passer le message auprès de la clientèle : achetez tel fonds, il a gagné un award ! Leur métier est d’attirer les capitaux. Plus ils en attirent, mieux ils se portent.

 

Les médias organisateurs
Si les publications citées plus haut organisent ces événements, ce n’est pas pour la gloire. Les pages publicitaires vendues au prix fort aux gagnants, à leurs émetteurs et à leurs distributeurs sont autant de rentrées à ne pas négliger. Sans oublier celles en provenance des événements eux-mêmes.

 

L’épargnant ?
Les fonds ayant remporté un award sont-ils vraiment plus intéressants que les autres ? C’est possible, mais pas garanti. Il y a des fonds vainqueurs qui conviennent à tel ou tel portefeuille, d’autres pas du tout. Un award, c’est bien, mais ça ne suffit pas.

 

Remporter un award ne suffit pas pour justifier un achat. Pourquoi ?

– Certains fonds, même bien gérés, investissent dans des catégories inintéressantes : p.ex. les obligations en euro (trop chères et trop exposées au risque de remontée des taux), les actions belges et européennes (il vaut mieux acheter directement les actions concernées) et les actions des pays émergents (il vaut mieux se limiter à l’Asie ou alors à tel ou tel pays émergent).

 

– Pour certaines catégories que nous privilégions, le marché propose des fonds plus intéressants que certains ayant gagné un award. Plus intéressants sur le plan fiscal, meilleur marché ou offrant tout simplement un portefeuille dont le contenu présente un potentiel plus élevé. Par exemple, le détenteur d’un award T. Rowe Price US Blue Chip Equity ne soutient pas la comparaison avec le tracker iShares Core S&P 500 UCITS ETF pour ce qui est du rapport entre risque et rendement, de la régularité des prestations, du montant des frais et de la répartition du portefeuille. Mais ce peut être l’inverse. Un autre vainqueur, Legg Mason Clear-Bridge. US Large Cap Growth est intéressant à acheter sur la base des critères cités plus haut.

 

– Sur 27 fonds ayant décroché un award, 7 sont intéressants à acheter. Si vous voulez investir dans leur catégorie, allez-y. Il s’agit de :
BNP Paribas B pension balanced
Flossbach Von Storch multiple opportunities ii rt
Invesco Global Bond
Legg Mason Clearbridge US large cap growth
Nordea 1 – Global Stable Equity BP EUR
Vector Flexible c1
Vector Navigator c1

 

Que retenir ?

– Un award, c’est un instantané
Imaginons que ces remises d’awards aient lieu aujourd’hui. Les gagnants ne seraient probablement pas les mêmes. Parce que les choses changent tout le temps et que les candidats se bousculent au portillon

 

– Le ‘meilleur fonds’ n’existe pas
La méthodologie choisie par les uns et par les autres fait que des fonds très différents peuvent concourir pour le même award.

 

– Diviser pour régner
Aucun gestionnaire de fonds n’est le ‘meilleur’ dans toutes les catégories. Votre portefeuille comprend-il aussi des fonds de divers gestionnaires ?

 

– Régularité
Choisissez toujours un fonds qui, bon an mal an, figure régulièrement dans le top plutôt qu’un sprinter qui l’année suivante sera en queue de peloton. Ne regarder que les rendements est tout aussi aveugle. Intéressez-vous à nos étoiles, elles sont là pour vous guider.

 

– La gestion active rapporte plus
Si les fonds gérés passivement rencontrent de plus en plus de succès, ils ne parviennent pas à concrétiser ce succès grandissant en awards. Alors que certains fonds gérés activement parviennent à faire mieux que leur indice et offrent donc une valeur ajoutée.

 

Fund Awards De Tijd / L'Echo
ACTIONS
actions américaines
actions belges
actions européennes
actions européennes small & mid cap
actions pays émergents
actions internationales
OBLIGATIONS / CASH
obligations corporate en euro
trésorerie en euro
obligations pays émergents
obligations internationales
obligations en euro
MIXTE
mixte flexible
mixte neutre
fonds d'épargne-pension
Fund Awards De Standaard / La Libre Belgique
ACTIONS
actions belges
actions européennes
actions internationales
OBLIGATIONS
obligations en euro
MIXTE
mixte
Trends / Tendances Funds Awards
1 AN
ACTIONS
actions américaines
actions belges
actions européennes
actions pays émergents
OBLIGATIONS
obligations pays émergents
obligations internationales
MIXTE
mixte
5 ANS
ACTIONS
actions américaines
actions belges
actions européennes
actions pays émergents
OBLIGATIONS
obligations pays émergents
obligations internationales
MIXTE
mixte

 

 

Partagez cet article