Analyse
Conventum Fund For Good Architect Strategy lutte contre la pauvreté il y a 8 mois - jeudi 26 janvier 2017
Ce fonds qui investit dans d’autres fonds mérite-t-il une place dans votre portefeuille ?

Le fonds investit dans des fonds d’actions, ainsi que dans des fonds d’obligations, et consacre une partie de ses revenus à la lutte contre la pauvreté. Depuis son lancement en août 2013, son rendement annuel moyen est de 2,2%. C’est plutôt maigre face aux 3,2% de moyenne annuelle des fonds mixtes flexibles, catégorie à laquelle il appartient.

But social

Funds For Good permet de financer directement des projets de micro-financement en Belgique. Il verse chaque année 50% de son bénéfice et au moins 10% de ses revenus à Generation For Good, un fonds philanthropique intégré à la fondation Roi Baudoin. Le contrôle de ces flux de capitaux est assuré par la spécialiste en la matière Forum Ethibel. A noter cependant : les fonds sous-jacents dans lesquels l’argent est investi ne sont eux-mêmes pas durables.

Des prestations mitigées peu séduisantes

Une des causes de la faiblesse du rendement est le niveau élevé des coûts. L’investisseur paie non seulement une indemnité de gestion au fonds lui-même (1,2%), mais il doit aussi s’acquitter de frais pour les fonds sous-jacents, de sorte que la facture annuelle totale atteint 2,9%. C’est trop.

Ce fonds s’adresse en fin de compte surtout aux personnes qui souhaitent avant tout soutenir de petits entrepreneurs près de chez eux. Notez que ce type de financement existe aussi auprès de plateformes de crowdfunding, telles que par exemple socrowd.be.

Partagez cet article