News
La presse financière fait parfois le plaidoyer des obligations et des fonds d’obligations il y a 3 mois - jeudi 18 mai 2017
Faut-il la croire ?

Pas pour l’instant. Dans la situation actuelle, nous vous conseillons de rester à l’écart des fonds d’obligations. Vous pouvez le voir dans nos portefeuilles qui contiennent 0% de fonds d’obligations. Pour la partie de vos avoirs qui n’accepte aucun risque, préférez le cash.

Attention à la source

Ces dernières semaines, on a pu lire dans la presse financière plusieurs plaidoyers en faveur de la détention d’obligations. Selon ces articles, cette classe d’actifs doit être présente dans tout portefeuille parce qu’elle offre une diversification supplémentaire, en combinaison avec les actions, l’immobilier, les matières premières etc. Mais, souvent, ce sont les gestionnaires de fonds d’obligations qui répandent ces informations dans les médias.

Taux d’intérêt : tendance à la hausse

En règle générale, les obligations sont moins volatiles que les actions. Avec une obligation, vous récupérez votre capital à l’échéance. Vous savez aussi à quel rendement vous pouvez vous attendre, à savoir le rendement du coupon. Mais un fonds d’obligations n’offre pas ces avantages ! Il n’a pas de date d’échéance et il subit un flux continu d’entrées et de sorties d’obligations du portefeuille. Il n’offre pas de rendement stable du coupon ni de protection du capital à l’échéance. Etant donné que les taux d’intérêt ont repris leur mouvement haussier, lentement certes mais sûrement, cela va peser sur le cours des obligations existantes. Et dès lors aussi sur la valeur nette d’inventaire des fonds qui investissent dans ces obligations. C’est selon nous une raison tout à fait suffisante pour ne plus acheter de fonds d’obligations.

Préférez le cash

Pour l’instant, plutôt qu’un investissement en fonds d’obligations, nous préférons vous conseiller du cash. Car contrairement aux fonds d’obligations, le cash vous offre la certitude de maintenir votre capital intact (hors inflation). Le montant que vous déposez sur un compte ou une assurance-épargne y restera tel quel, quoi qu’il arrive, et vous offrira malgré tout un (petit) rendement.

Opportunités à saisir

Evidemment, conserver des liquidités n’est pas la chose la plus rentable qui soit. Mais cela vous donne les moyens de gérer votre risque et votre rendement. Si vous ne voulez pas trop de risques, vous pouvez conserver une grande partie en cash et investir le reliquat en (fonds d’)actions. Par contre, si le risque ne vous fait pas peur, vous pouvez augmenter le poids des actions dans votre portefeuille.

Partagez cet article