Analyse
Beaulieu n'a pas trouvé d'accord avec Atenor il y a 4 mois - lundi 15 mai 2017
Nous changeons de conseil.

Les gestionnaires du certificat immobilier Beaulieu ont fait savoir qu’aucun accord n’avait été trouvé entre Beaulieu et Atenor, le repreneur potentiel des droits d’emphytéose du complexe. Le pessimisme exagéré autour du deal a fait chuter le cours. En conséquence, nous modifions notre conseil. Ne vendez plus. Conservez plutôt vos certificats.

Accord de principe expiré

Le 14 février, les gestionnaires avaient annoncé s’être mis d’accord avec le promoteur immobilier belge Atenor sur une période d’exclusivité (valable jusqu’au 30 avril) pour l’achat des droits d’emphytéose des deux bâtiments de Beaulieu. Durant cette période, Atenor avait l’exclusivité pour lancer une offre définitive. Depuis le 1er mai et, même s’il n’y a toujours pas d’accord contraignant avec Atenor, les discussions se poursuivent.

 

Pas le seul sur l’affaire ?

Il n’est pas exclu que d’autres repreneurs potentiels se manifestent auprès des gestionnaires. Il pourrait en être ainsi de la division immobilière d’Ageas, AG Real Estate, qui possède le troisième bâtiment du même complexe de bureaux. Ce groupe pourrait être intéressé à reprendre les deux immeubles de Beaulieu, afin de détenir l’entièreté du complexe. L’actuel locataire de ces deux immeubles, la Commission européenne, pourrait lui aussi montrer de l’intérêt, même si ce ne sera pas pour tout de suite selon nous. Son contrat de bail n’expire en effet qu’en 2020.

 

Conservez vos certificats

Selon nos estimations, la vente des droits d’emphytéose à Atenor devrait rapporter entre 141 et 142 EUR net par certificat (y compris le coupon annuel de juillet 2017 que nous estimons à 13,61 EUR net). C’est un peu plus élevé que le cours actuel de 131,90 EUR, et donc un bon argument pour désormais conserver vos certificats (si vous ne les aviez pas déjà vendus).

 

Cours au moment de l'analyse : 131,90 EUR

 

 

 

Partagez cet article