Analyse
Obligations en livre turque : inaccessibles ? il y a 7 ans - lundi 25 janvier 2010

Nous avons conseillé d’investir dans des obligations en livre turque, qui offrent des rendements de 8 à 9 %. Mais il est possible que vous n'ayez pas pu vous les procurer...

· Les obligations en livre turque que nous avons récemment conseillées sont fondamentalement des titres comme les autres. Rien n’empêche réellement que des particuliers puissent y investir. Néanmoins, la livre turque restant malgré tout une devise relativement exotique, il n’est pas rare que des banques réservent son accès à une certaine catégorie de clientèle, notamment à sa clientèle dite de private banking, c'est-à-dire des clients dont la fortune dans la banque est suffisante que pour leur proposer un service de conseils en placements plus personnalisé. Nous ne pouvons malheureusement rien contre de telles prises de position qui relèvent de la liberté d’organisation interne de la banque. Néanmoins, si vous avez un bon contact avec votre banquier et/ou si vous vous adressez à une plus grosse agence, proposant un guichet spécialement dédié aux conseils en placement, si vous insistez et soulignez le fait que, légalement, rien ne peut vous empêcher d’avoir accès à ces obligations, il n’est pas impossible que vous obteniez malgré tout gain de cause. Nous ne pouvons que vous conseiller de tenter le coup, malgré tout.

· Rappelons que, si ces obligations affichent effectivement un rendement très attrayant, c’est qu’elles sont aussi assorties d’un risque élevé. Ce risque se situe au niveau de la devise. La livre turque souffre d’une lourde incertitude, tant que le pays est en attente de l’acceptation d’un nouveau prêt du Fonds monétaire international. Comme pour tout placement au rendement élevé, mais risqué, nous conseillons fortement de n’y investir qu’une petite partie de son avoir (grand maximum 5 %).

Partagez cet article