Analyse
Overseas Diamonds : encore de l’espoir ? il y a 7 ans - jeudi 30 septembre 2010

En décembre de l’année passée, j’ai complété une « déclaration de créance » pour pouvoir récupérer éventuellement mon avoir investi dans l’obligation de la société diamantaire anversoise "Overseas Diamonds" (alors cotée en Bourse). Depuis lors, je n’ai plus rien lu ni entendu à ce sujet. Comment se déroule le règlement de cette faillite et quelles sont mes chances de revoir mes deniers ?

 

Le 27 octobre 2009, Overseas Diamonds a été déclarée en faillite Nous conseillions alors d’introduire une «déclaration de créance» auprès du greffier du tribunal de commerce d’Anvers (ce qui est encore faisable jusqu’au 27 octobre 2010) et de se déclarer ainsi officiellement créancier de la société faillie.
Depuis la déclaration de faillite, l’ensemble des biens mobiliers de la société ont été vendus et le 4 octobre prochain, ce sont ses biens immeubles qui seront mis en vente publique. Mais le produit de la vente échouera sans doute totalement dans les caisses de l’Antwerp Diamond Bank, qui détient une hypothèque sur les biens.
S’il reste quelque chose du produit de la vente des biens meubles et immeubles, certains créanciers seront remboursés en priorité : le personnel, le fisc, l’ONSS... Quant aux créanciers ordinaires, tels que les détenteurs d’obligations, si on en croit le curateur, il est quasi sûr qu'ils ne récupéreront rien.

Tous les créanciers qui ont introduit une «déclaration de créance» seront avertis personnellement par courrier de la clôture du règlement de la faillite. Mais cela peut encore durer 1 an ou deux.

Quoi qu’il en soit, il est donc malheureusement très probable que vous ne récupérerez rien de ce que vous avez investi dans l’obligation de Overseas Diamonds.

Partagez cet article