Analyse
Bons d'Etat il y a 6 ans - mardi 22 février 2011

Le prix d'émission est connu.

 

Nous vous annoncions il y a peu la nouvelle émission de bons d'Etat, dont la période de souscription s’étend du mercredi 23 février au jeudi 3 mars inclus et pour laquelle la date de paiement est fixée au vendredi 4 mars, avec trois types de bons, qui  seront cotés sur Euronext Bruxelles à partir du 14 mars.  :
– un bon d’une durée de trois ans (ISIN : BE3871231580), au coupon brut annuel de 2,45 % (soit un coupon net de 2,08 % après déduction du précompte mobilier de 15 %) ;
– un bon d’une durée de cinq ans (ISIN : BE3871231596), au coupon brut annuel de 3,20 % (2,72 % net) ;
– un bon d’une durée de huit ans (ISIN : BE3871231602), au coupon brut annuel de 3,75 % (3,19 % net).

Les trois bons sont émis à 100 % de la valeur nominale.



Souscrire ou pas ?


Bien que les coupons aient légèrement augmenté par rapport à la dernière émission de novembre, dans le sillage des taux obligataires, les taux proposés restent faibles. Nous ne souscririons donc pas à cette nouvelle série de bons d’Etat.
Si vous y investissez malgré tout, soyez conscient que vous bloquez votre argent pendant trois, cinq ou huit ans et risquez de ne pouvoir investir correctement ces sommes ailleurs si les taux sur les marchés devaient remonter entre-temps. Surtout si cette hausse est la conséquence d’une inflation plus soutenue qu’aujourd’hui. Dans ce cas, la faible rémunération des bons d’Etat ne compenserait plus la perte de pouvoir d’achat induite par l’inflation.

Pour l’instant, nous préconisons toujours un bon compte d’épargne. Même si les taux d’intérêt proposés sont relativement faibles, leur souplesse vous permettra de vous orienter plus facilement vers d’autres produits, alors devenus plus rentables.


Partagez cet article