Analyse
Le point semestriel sur vos placements obligataires il y a 6 ans - mardi 21 juin 2011

La sécurité avant tout.

A l’heure où les signes de ralentissement de l’économie mondiale se multiplient, beaucoup cherchent refuge auprès de l’obligataire. Or, les déboires de la dette souveraine dans la zone euro, l’absence d’une stratégie cohérente d’assainissement des comptes publics américains et la gigantesque dette japonaise nous rappellent que l’obligataire n’est plus forcément synonyme de sécurité. Dès lors, les investisseurs sont nombreux à s’orienter vers l’or et le franc suisse. Valeurs-refuge par excellence, tous deux ont connu de nouveaux sommets au premier semestre, et même l’euro, pourtant plongé dans une crise sans précédent, semble être préféré au billet vert. Face à ces perspectives peu enthousiasmantes, nous continuons de privilégier la sécurité avant tout, mettant l’accent sur les devises issues de pays relativement peu endettés et ce, en dépit des taux d’intérêt souvent peu élevés en offre. La Suède, la Suisse, le Danemark et le Canada continuent de compter parmi nos placements obligataires préférés.

 

Partagez cet article