Analyse
Kepha Invest : intéressant ? il y a 5 ans - mardi 25 octobre 2011

Kepha Invest serait un placement qui rapporterait du 6,50 % brut par an. Le montant minimum à investir est toutefois de 50 000 EUR. Fiable ou pas ?

Le produit en question est en fait une obligation d’une durée de 5 ans, assortie d’un coupon brut de 6,50 %. Nous ne nous laisserions toutefois en aucun cas tenter par cette proposition. Plusieurs éléments ont en effet de quoi éveiller notre méfiance.

 

Rendement élevé mais… risque élevé aussi

Si nous considérons le rendement proposé de 6,50 % brut par rapport à ce qu’il est aujourd’hui possible de trouver sur le marché primaire pour les obligations en euro de même durée, il est en effet particulièrement élevé. Les émetteurs assortis d’une excellente solvabilité offrent ainsi aux alentours de 3 % alors que ceux qui jouissent d’un rating moins élevé offrent 3,5 %. Quant aux émetteurs spéculatifs, pour lesquels le risque est relativement élevé, les investisseurs pourront obtenir de 4 à 4,5 %.
Qui dit rendement plus élevé, dit aussi inévitablement risque plus élevé. Un rendement trop élevé par rapport à la moyenne du marché doit déjà faire résonner la sonnette d’alarme. Nous pouvons donc dire sans crainte que le risque lié à Kepha Invest est relativement élevé.

 

Emetteur totalement inconnu

Hormis quelques sites avec le seul logo, une visite sur internet ne nous apporte pas vraiment des montagnes d’informations sur Kepha Invest.
Si vous ajoutez à cela que la mise minimale est de 50 000 EUR, vous obtenez alors une deuxième sonnette d’alarme. En effet, les placements de 50 000 EUR minimum ne sont pas tenus de publier de prospectus ni d’introduire un dossier auprès de la FSMA et peuvent donc se permettre de communiquer beaucoup moins d’informations.
Notre première réaction lorsqu’une société étrangère totalement inconnue procède à un tel placement, pour lequel très peu d’informations sont du reste disponibles, est dès lors de ne pas donner suite à sa proposition.

 

Garantie ?

Il est également possible de contracter une garantie financière en marge de l’obligation pour un coût unique égal à 5 % du montant investi.
Cette assurance pour la garantie du capital investi et du rendement annuel est supportée par une partie externe, l’Instituto Finanziario Private, qui n’est pas non plus la plus connue des institutions…
Difficile donc également d’en savoir beaucoup sur cette protection et dire qu’elle est sans faille serait trahir la vérité.

 

Conclusion

Nous ne le répèterons jamais assez, les propositions qui offrent de trop belles conditions doivent éveiller en vous la plus grande méfiance. Tout rendement (largement) supérieur à la moyenne comporte invariablement une dose de risque bien plus grande. Les marchés sont ainsi faits.
Un manque total d’informations sur l’émetteur et, à vrai dire, tout le montage sous-jacent représente une sorte de feu rouge que l’on ne peut ignorer. Montrez-vous donc toujours extrêmement critique par rapport à de telles propositions et ne vous laissez pas éblouir par de belles paroles.

Partagez cet article