Analyse
Nouvelle émission obligataire de Bekaert il y a 5 ans - mardi 15 novembre 2011

L'entreprise belge propose 3,09 % net à 5 ans et 3,97 % net à 8 ans !

L’offre

Le groupe industriel Bekaert propose deux nouvelles obligations en euro, par lesquelles il souhaite récolter au moins 200 millions d’euros, qui serviront essentiellement à rembourser des emprunts venant à échéance début 2012.

 

La première obligation, d'une durée de cinq ans, offre un coupon brut de 4,125 %.
La seconde, d'une durée de huit ans, propose 5 % brut.
Compte tenu du précompte mobilier (actuellement de 15 %) et du prix d’émission de 101,9 %, les rendements nets sont respectivement de 3,09 % et 3,97 %. Si le précompte mobilier devait finalement être augmenté, le rendement net serait logiquement un peu plus faible.

 

Intéressant ?

On ne peut pas dire que le rendement de l'emprunt à cinq ans (3,09 % net) soit mirobolant au point de nous convaincre de bloquer notre argent pour cette durée. Non pas que Bekaert se montre moins généreux que les autres, mais simplement parce que les taux du marché sont sur cette durée encore faibles. Mieux vaut dès lors attendre une opportunité plus favorable. Certaines banques offrent ainsi de temps en temps sur leurs bons de caisse et comptes à terme des taux promotionnels plus intéressants.
Nous sommes par contre plus favorables à l'emprunt à 8 ans qui, avec un rendement net proche de 4 %, dépasse de loin les taux offerts ailleurs (dans la plupart des banques, le rendement des bons de caisse et comptes à terme à 8 ans avoisine seulement 3 % net, Fortuneo se démarquant actuellement des autres en proposant 3,46 % net).

 

Notez toutefois que, contrairement à ces produits, l'obligation de Bekaert n'est pas couverte par le système de garantie des dépôts, qui protège les avoirs des clients à concurrence de 100 000 euros par personne et par banque. Néanmoins, le risque que Bekaert ne rembourse pas ses obligations nous paraît très faible à ce jour. Bekaert présente en effet un bilan solide, l’endettement net du groupe ne dépassant pas 40 % de la valeur des fonds propres. Même s'il faut s'attendre à une dégradation importante des résultats de Bekaert en 2012, cela ne l'empêchera pas de faire face à ses échéances.

 

Notre conseil

Laissez de côté l'emprunt à 5 ans.
Vous pouvez souscrire à l'obligation à 8 ans, à titre de diversification.
La période de souscription court du jeudi 17 novembre au 2 décembre (sauf clôture anticipée).
La date de paiement est fixée au 6 décembre.

 

Nos conseils pour investir en obligations.

Partagez cet article