Analyse
Faut-il échanger ses obligations Leterme ? il y a 5 ans - mercredi 13 juin 2012

La KBC conseille à un client d’échanger les bons d'Etat émis par la Belgique fin 2011 contre un compte à terme step-up. Intéressant ?

L’échange est envisageable pour les bons à 5 ans, inintéressant pour les bons à 8 ans et avantageux pour les bons à 3 ans.

Leterme ?

Les obligations Leterme sont les bons d'Etat émis par la Belgique fin 2011 alors que le pays était la cible des marchés et que ses taux augmentaient, et pour lesquels Yves Leterme, premier ministre à l’époque, avait fait beaucoup de publicité. Il s’agit d'un bon à 3 ans à 3,50 % brut, d’un à 5 ans à 4 % et d’un à 8 ans à 4,20 %.

L’offre

La KBC propose d’échanger certains de ces bons d’Etat contre un compte à terme. Son argument : le bon d'Etat à 5 ans par exemple, peut se vendre à 108,34 %, soit 10 834 EUR reçus (hors frais) pour un investissement de 10 000 EUR fin 2011. Car suite à la forte baisse des taux sur les titres d'Etat belges ces derniers mois (le taux belge à 5 ans s’élève à seulement 1,90 % aujourd’hui), les investisseurs sont prêts à payer plus cher qu’il y a six mois pour un bon d’Etat de même durée qui offre encore 4 %. La banque propose de réinvestir le produit dans un compte à terme step-up d'une durée de 3 ans et 6 mois, dont le coupon est payé tous les six mois, qui offre 2 % brut la première année, 2,25 % la deuxième année, 2,75 % la troisième et 3,25 % les six derniers mois.

Intéressant ?

Pour le savoir, il faut comparer le rendement du compte aux rendements des bons d’Etat concernés.
Le rendement annuel moyen du compte est de 1,95 % après retrait du précompte mobilier. Le rendement des bons d’Etat, compte tenu de leur prix actuel, est de 0,80 % pour le bon à 3 ans, 1,47 % pour le bon à 5 ans et 2,26 % pour le bon à 8 ans. Si on vend les bons, il faut cependant tenir compte des frais de transaction liés à la vente. En outre, si on investit dans le compte proposé, vu que sa durée est de 3 ans et demi, il faut aussi tenir compte du fait qu’il faudra trouver un placement pour la durée restante éventuelle. Et rien ne dit que les taux seront encore au même niveau alors qu'aujourd'hui.

Pour le bon à 5 ans, le supplément de rendement est faible (0,25 % par an environ). L’échange peut donc s’envisager mais sans être l’affaire du siècle.
Le bon d'Etat à 8 ans (2,26 %) continuera quant à lui de rapporter plus que le compte step-up. Il faut donc le conserver.
Pour le bon à 3 ans, l’opération d’échange sera réellement avantageuse. Vous recevrez bien davantage en investissant dans le compte proposé qu’en conservant le bon d’Etat (0,80 %).


Partagez cet article