Analyse
Omega Pharma Invest lance une nouvelle obligation il y a 4 ans - mercredi 28 novembre 2012

Le coupon est de 5,125 % et la durée est de cinq ans. Le remdement net est le même que celui de l’obligation de Vandemoortele proposée il y a quelques jours (offre déjà clôturée).

L’emprunt porte sur un montant de 200 à 300 millions d’euros. Compte tenu de son prix d’émission de 101,875 % et du précompte mobilier de 25 %, le rendement net sera de 3,43 %.
C’est intéressant même si nous considérons Omega Pharma comme un peu plus risqué.
VOUS POUVEZ SOUSCRIRE à titre de diversification et pour maximum 5 % du portefeuille, en étant conscient qu’il sera difficile de vendre avant l'échéance à un prix correct.
Utilisez aussi
notre sélecteur d’obligations.

 

Risque

Omega Pharma Invest est un holding qui détient 100 % des actions du groupe pharmaceutique Omega Pharma, une société belge qui commercialise des médicaments génériques et sans ordonnance (une activité peu sensible à la conjoncture).

 

Le montant récolté par l’obligation servira à refinancer des emprunts bancaires ainsi qu’à soutenir la poursuite du développement des activités du groupe (investissements, éventuelles acquisitions…). Même si le holding est déjà très endetté, nous ne voyons pas de risque important sur la solvabilité de la société à court terme. Néanmoins, Omega Pharma n’étant plus coté en Bourse, ses obligations d'information sont réduites. Il vous sera donc relativement difficile de vous tenir au courant de l'évolution de ses affaires ou de réagir à temps en cas d’éventuelle dégradation de la situation. L’emprunt s'adresse donc aux investisseurs prêts à accepter un certain risque.

 

Caractéristiques

Emetteur
Omega Pharma Invest
Code ISIN
BE6245875453
Devise
euro
Coupon brut
5125%
Prix d’émission
101875%
Date de paiement
12/12/2012
Durée
5 ans
Echéance
12/12/2017
Coupure minimale
1 000 EUR
Risque
élevé
Rendement net
3,43 % 
Souscription
du 30/11 au 05/12 (clôture anticipée probable à partir du 30/11 au soir)
Banques guichet
KBC, Belfius, Petercam, Bank Degroof

 

Partagez cet article