Analyse
Obligations : comment le prix est-il fixé ? il y a 3 ans - jeudi 20 mars 2014

Le cours d’une obligation, exprimé par un pourcentage du prix d’émission (98, 99, 101, 102 %…) fluctue tout au long de la vie du titre. Pourquoi et comment ?

Taux

Parmi les principaux éléments qui déterminent le cours, figure l’évolution des taux obligataires sur le marché (= taux des obligations d’Etat). Généralement, le cours d’une obligation s’apprécie lorsque les taux obligataires baissent, et se déprécie lorsque les taux obligataires augmentent. De fait, si une obligation offre un coupon qui surpasse clairement les taux du marché du moment, elle s’appréciera. Qui refuserait en effet, à risque égal, une obligation avec un coupon de 7 %, alors que le taux du marché est de 1 ou 2 % ? Il y a un lien permanent entre prix et rendement.
Pour celui qui achète une obligation nouvellement émise, ces fluctuations de cours importent peu, pour autant qu’il la conserve jusqu’à l’échéance.
Si l’émetteur reste sain durant toute la période et assume ses engagements, l’obligation sera remboursée à 100 %.

 

Maturité (= durée de vie résiduelle)

La date de maturité d’une obligation est la date prévue du remboursement du capital.
En principe, plus on se rapproche de l’échéance, moins le cours fluctue.
A l’inverse, les obligations de longue échéance sont très sensibles à l’évolution des taux.

 

Solvabilité

Plus la solvabilité de l’émetteur augmente ou diminue, plus le prix de l’obligation augmente ou baisse. Si une obligation détenue en portefeuille se voit subitement attribuer un meilleur rating (appréciation de sa qualité par une société spécialisée), son cours grimpera forcément (ce qui fera baisser son rendement). Et vice-versa. Certaines nouvelles impliquant l’émetteur peuvent aussi avoir un effet sur le cours.

Partagez cet article