Analyse
Les institutions supranationales empruntent à tout va il y a 3 ans - vendredi 3 octobre 2014

Cette année, les institutions supranationales auront émis des obligations pour des montants record. Un succès dû notamment à leur très bonne solvabilité.

A l’investisseur particulier que vous êtes, nous ne conseillons pas ces obligations, qui vous forcent à bloquer votre argent pour une période beaucoup trop longue selon nous, compte tenu de la faiblesse des taux.

 

Des records

Depuis début 2014, dans l’offre hebdomadaire d’obligations, c’est très souvent qu’apparaissent les noms de la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement, la Banque interaméricaine de développement, la Banque africaine de développement... Ces institutions ont émis cette année des obligations pour plus de 200 milliards de dollars, le montant le plus élevé jamais atteint sur les neuf premiers mois de l’année. Et le marché ne semble pas s’en lasser.

 

Argent en quête d’usage

La raison de cet engouement est simple. Ces institutions ont une excellente solvabilité, ce que le marché aime par-dessus tout. D’autant plus que de coquettes sommes restent toujours à la recherche de placements sûrs (et n’imposant pas de taux négatifs, comme certains emprunts d’Etat). Tant que ce besoin persistera, ces institutions émettront des emprunts, tout en bénéficiant des faibles taux en vigueur.

 

Partagez cet article