Analyse
Prêter de l’argent au club de foot de Malines ? il y a 2 ans - mardi 26 mai 2015

Le club de football de 1e division Yellow-Red KV Mechelen souhait emprunter 3,5 millions d’euros via une obligation, pour financer en partie des travaux à son stade.

Le rendement offert est insuffisant au vu du risque élevé et de la longue durée.
Ne souscrivez pas, sauf si vous êtes un supporter fidèle et que vous ne craignez pas de perdre éventuellement la totalité de votre mise.
Sinon, privilégiez
une bonne assurance-épargne.

 

Conditions

– L’obligation a une durée de 7 ans et offre, compte tenu de frais de distribution de 2 % (jusqu’à 10 000 EUR; tarif dégressif pour les montants plus élevés) un rendement net de 2,87 %.
– L’obligation n’est pas cotée en Bourse, ce qui signifie que sa négociabilité est limitée et que vous devrez peut-être la conserver jusqu’à l’échéance en 2022.
– Le club peut décider de rembourser anticipativement, en tout ou en partie, l’obligation à partir de la quatrième année.
– Les obligations sont nominatives et ne sont pas subordonnées, mais ne bénéficient d’aucune garantie.
– La souscription se fait auprès du club (formulaire d’inscription par courrier, fax ou e-mail), jusqu’au 15 juin inclus.

 

Risque

Bien que les finances de ce club soient en ordre (pas de dettes financières nettes) et que le business plan des sept prochaines années soit basé sur des hypothèses ambitieuses, mais assez raisonnables (revenus en hausse de 32 % ces quatre prochaines années), le risque ne doit pas être sous-estimé.
Car les prestations sportives d’un club de football sont importantes pour garantir les revenus futurs. Et ce sont ces revenus qui serviront à payer les intérêts de l’emprunt et à constituer une cagnotte pour rembourser à l’échéance. Si les résultats laissent à désirer, sponsors et supporters peuvent très bien quitter le navire. Dans le pire des cas, le club (qui rejoue en première division depuis 2007-2008) pourrait même perdre sa licence de 1e division ou être rétrogradé en division inférieure. De quoi engendrer une sérieuse perte de revenus (les droits de télévision perçus représentent à l’heure actuelle 40 % des revenus totaux). Le risque que cela arrive est relativement faible : KV Mechelen est une équipe de première division, dotée de supporters fidèles, et qui navigue dans le milieu du classement. Mais en sept ans, beaucoup d’eau peut couler sous les ponts. Surtout quand on sait qu’en 2002-2003, le club était encore empêtré dans de graves problèmes financiers.

Partagez cet article