Analyse
La couronne danoise stable face à l’euro il y a 2 ans - mercredi 10 juin 2015

Malgré les pressions haussières, les autorités danoises ont réussi à préserver la stabilité de leur devise face à l’euro.

Avec des taux planchers et aucun espoir de gain de change, les obligations en couronnes danoises ne sont plus intéressantes. VENDEZ.
Pour une bonne répartition de vos avoirs, consultez
notre stratégie. 

 

Le 15 janvier, quand la Banque nationale suisse a abandonné le taux plancher, le franc suisse s’est immédiatement fortement apprécié. Les investisseurs en quête d’alternative ont afflué vers le Danemark où dette publique et couronne présentaient une solidité à toute épreuve. Et le 22 janvier l’annonce par la BCE d’un vaste programme d’injections de liquidités via l’achat d’actifs financiers a encore accentué l’afflux de capitaux (cherchant à se prémunir de la dépréciation attendue de l’euro).

 

Ces flux ont poussé à la hausse la couronne danoise, alors que celle-ci ne peut fluctuer normalement que dans des bandes étroites autour d’un cours pivot (pour favoriser les échanges commerciaux avec la zone euro).

 

Pour empêcher l’appréciation de la couronne, le Danemark a massivement acheté des devises étrangères et fait baisser ses taux à des minima historiques. Le taux de dépôt (rémunération des institutions financières qui déposent leurs couronnes à la banque centrale) a été abaissé jusqu’à -0,75 % (cela coûte de l’argent de détenir des couronnes). Le gouvernement a suspendu ses émissions obligataires, asséchant ainsi l’offre en obligations danoises, pour faire plonger les taux et décourager les investisseurs.

 

Les autorités danoises ont donc gagné la bataille. La couronne, qui avait atteint le 16/01 son plus haut niveau de la dernière décennie face à l’euro, est retombée le 09/04 à son plus bas niveau historique. Cette victoire des autorités et la chute des taux ne sont pas sans conséquence. Offrant désormais des très faibles rendements et aucun espoir de gains de change, les obligations en couronnes danoises ne sont plus intéressantes.

 

Partagez cet article