Analyse
Le cours de l’obligation Stena baisse il y a un an - mercredi 20 janvier 2016

En quelques jours, le cours de l’obligation du suédois Stena (échéance février 2019) est passé de 104 % à 98 %.

Il n’y a cependant pas de risque majeur, selon nous.
Veillez toutefois à ce que le poids de Stena dans votre portefeuille ne dépasse pas 5 %. Sinon, allégez votre position.

 

Bons résultats

Stena est un groupe suédois diversifié, présent dans le transport maritime de passagers, le forage pétrolier, l’immobilier, la banque… Un profil que l’on retrouve régulièrement dans les pays nordiques. Si les résultats financiers de Stena sont marqués par la crise des dernières années, ils n’en demeurent pas moins à un bon niveau. La rentabilité du groupe est en hausse et les liquidités générées par les activités progressent. Des liquidités qui permettent de payer les intérêts et de rembourser les obligations à l’échéance.

 

Pas de risque majeur

La volatilité des activités de transport de passagers et la présence de Stena dans le forage pétrolier (en difficulté compte tenu du quasi gel des nouveaux investissements d’exploration) incitent les agences de rating à se montrer prudentes et à considérer les obligations de Stena comme spéculatives. Nous jugeons cependant le bilan de Stena assez solide au regard du cash généré et de sa présence dans les secteurs plus stables de la banque et de l’immobilier, pour que le groupe soit en mesure de rembourser ses obligations d’ici leur échéance en 2019.

 

Partagez cet article