Analyse
Neuf obligations à coupon élevé. Vendre ou conserver ? il y a un an - jeudi 17 mars 2016

Le cours des obligations offrant de généreux coupons est actuellement supérieur à ce qui sera remboursé à l’échéance.

Faut-il prendre cette plus-value mais dire adieu aux jolis coupons (réinvestir à des taux moins favorables) ? Ou attendre l’échéance, toujours bénéficier du coupon élevé, mais dire adieu à la plus-value ? Le choix se fait au cas par cas, en tenant compte du prix de vente des obligations existantes, mais aussi des frais liés à la vente et des intérêts courus.

 

Les prix ont grimpé

Beaucoup d’obligations émises dans le passé affichent aujourd’hui des cours supérieurs à leur valeur de départ et, forcément, à leur valeur de remboursement à l’échéance (100 %).
L’obligation Bekaert émise fin 2012, qui offre 5 % brut, se négocie à un peu plus de 108 %.
Si les prix ont grimpé, c’est parce que les taux obligataires ont diminué (début mars, le rendement de l’emprunt d’Etat belge à dix ans est descendu à 0,55 % seulement !).
En effet, quand les taux proposés par les nouvelles émissions sont très bas, les obligations existantes qui offrent encore des coupons plus élevés suscitent la convoitise. L’accroissement de la demande pour ces titres fait ainsi grimper leur cours.

 

Notre conseil pour 9 obligations

Atenor Group : Conservez
5,375 % – Echéance : 26/10/2017 – Cours (début mars) :104,65 %
Si vous vendez, vous devez trouver un placement alternatif qui offre à 2 ans environ un rendement net supérieur à 1,60 %. Un tel taux, sans risque sur cette durée, n’existe pas.

 

Befimmo : vous aurez un léger avantage en vendant
4,50 % – Echéance : 29/04/2017 – Cours (début mars) : 103,40 %
Si vous vendez, vous devez trouver un placement qui offre à 1 an un rendement net supérieur à 0,70 %. MeDirect propose par exemple un compte à terme avec un taux net de 1,02 %.

 

Bekaert : conservez
5 % – Echéance : 06/12/2019 – Cours (début mars) : 108,40 %
Si vous vendez, vous devez trouver un placement alternatif qui offre à 4 ans un rendement net supérieur à 1,70 %. C’est peu probable, sauf auprès d’émetteurs risqués.

 

CFE : conservez
4,75 % – Echéance : 21/06/2018 – Cours (début mars) : 105,10 %
Vendre sera intéressant si vous trouvez un placement sans risque offrant à 2 ans un rendement net supérieur à 1,50 %. Ce n’est actuellement le cas nulle part.

 

Delhaize : vendez
4,25 % – Echéance : 19/10/2018 – Cours (début mars) : 109 %
Vendre sera intéressant si vous trouvez un placement alternatif offrant, à 3 ans, un rendement net supérieur à 0,05 %. C’est facilement le cas chez MeDirect (1,31 % net à 3 ans).

 

DEME : vous aurez un léger avantage en vendant
4,145 % – Echéance : 14/02/2019 – Cours (début mars) : 107,20 %
Si vous vendez, vous devez trouver un placement qui offre à 3 ans un rendement supérieur à 1 %. C’est le cas chez MeDirect,qui propose un compte à terme avec un taux net de 1,31 %.

 

Greenyard : conservez
5 % – Echéance : 05/07/2019 – Cours (début mars) : 106,20 %
Vendre sera intéressant si vous trouvez un placement alternatif offrant à 3 ans un rendement net supérieur à 1,90 %. C’est peu probable, sauf auprès d’émetteurs risqués.

 

Omega Pharma Invest : vous aurez un léger avantage en vendant
5,125 % – Echéance : 12/12/2017 – Cours (début mars) : 106 %
Si vous vendez, vous devez trouver un placement alternatif qui offre à 2 ans un rendement supérieur à 0,95 %. MeDirect propose par exemple un compte à terme avec un taux net de 1,10 %.

 

Vandemoortele : conservez
5,125 % – Echéance : 13/12/2017 – Cours (début mars) : 103,8 %
Vendre sera intéressant si vous trouvez un placement alternatif offrant à 2 ans un rendement net supérieur à 2,20 %. Ce n’est actuellement le cas nulle part.

Partagez cet article