Analyse
Atenor lance deux obligations à 2,875% et 3,5% sur 4 et 6 ans il y a 3 mois - jeudi 22 mars 2018
Faut-il souscrire ?

Non. Compte tenu des attentes pour l’inflation, le rendement de ces obligations est trop faible. Ne souscrivez pas. Si vous acceptez de vous exposer au risque du promoteur immobilier Atenor, achetez son action. Au cours actuel (47 EUR), son rendement sur dividende attendu dépasse 3% net et nous sommes confiants dans sa capacité à faire un peu progresser ce dividende ces prochaines années.

Le groupe Atenor souhaite récolter 40 à 50 millions d’euros, encore un peu diversifier sa base de financement et renforcer ses capitaux permanents (affectés à l’achat de terrains pour ses projets immobiliers).

Il émet dès lors :
– un emprunt à 4 ans (échéance le 5 avril 2022), à 2,875% brut, émis à 101,5%, d’une valeur nominale de 1 000 EUR (= le montant minimum de souscription);
code ISIN : BE0002587658; le rendement net est de 1,622%; 
– un emprunt à 6 ans (échéance le 5 avril 2024), à 3,5% brut, émis à 101,875%, d’une valeur nominale de 1 000 EUR (= le montant minimum de souscription);
code ISIN : BE0002588664; le rendement net est de 2,114%. 

La souscription court du 26 au 29 mars inclus (sauf clôture anticipée, possible dès le 26 mars à 17h30).
Vu que nous misons pour ces prochaines années sur une inflation de ±1,8% par an, nous jugeons le rendement offert trop limité.
En outre, vu la petite taille de ces obligations (qui seront cotées sur Euronext Bruxelles), leur liquidité sera très limitée. Celui qui souscrira devra donc se faire à l’idée de conserver ses obligations jusqu’à l’échéance. Car toute revente avant cette échéance se ferait à un prix peu avantageux, vu la probable hausse des taux ces prochaines années (ou en cas de moindre problème de la société).

Partagez cet article