Volkswagen Vorzug DE0007664039

Alertes
Ajouter au portefeuille
171,80 EUR 13/12/2017 15:40 Francfort
2,35 EUR (1,39 %) Variation depuis la dernière clôture
125,74 179,20  52 semaines min max
36,64 % Rendement sur 1 an
1,80 % Rendement de dividende
Tous les détails

Contenu premium

Les conseils de nos experts et nos évaluations sont réservés à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

D'où vient notre conseil?

Articles

  • Analyse
    Volkswagen relève ses objectifs il y a 16 jours - lundi 27 novembre 2017
    Ces objectifs s’avèrent ambitieux.
     
     
     
     

    Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

    Je veux accéder à ce contenu !
  • Analyse
    La facture s’alourdit pour Volkswagen il y a 2 mois - mercredi 4 octobre 2017
    Et selon nous, ce n’est pas terminé.

    Plus de deux ans après le début de l’affaire des moteurs truqués, Volkswagen subit toujours les conséquences financières de sa mauvaise conduite. Au cours actuel, l’action n’est pas chère. Mais compte tenu de la situation, nous ne conseillons pas de l’acheter.
    Vous pouvez conserver, en prenant bien conscience du risque.

    De nouvelles charges

    Alors qu’on croyait le volet américain du dieselgate en grande partie réglé, Volkswagen annonce que la mise en conformité des moteurs truqués aux USA sera plus complexe et plus longue que prévue. Une provision supplémentaire viendra donc plomber le résultat du 3e trimestre (2,5 milliards d’euros, soit 5 EUR par action avant impôts; déjà intégrés dans nos prévisions) Compte tenu de ces nouvelles charges, le fardeau financier du scandale s’élèvera ainsi désormais à pas moins de 25 milliards d’euros.

    La saga juridique continue

    Les nouvelles provisions seront-elles suffisantes ? Pas sûr. Selon nous, la facture risque d’encore s’alourdir. Car le groupe n’a constitué que peu de provisions pour les nombreuses plaintes dont il fait l’objet (collectives et individuelles) et notamment pour indemniser ses clients européens (ce qu’il a jusqu’ici refusé de faire).

    Financièrement solide

    Ces nouveaux déboires ne remettent pas en cause la solidité financière du groupe. Les charges liées au scandale ne représentent que 15% du bénéfice opérationnel attendu pour 2017. Et les performances commerciales restent au rendez-vous, grâce e.a. à la bonne tenue du marché européen.
    Au 1er semestre, le chiffre d’affaires a gagné plus de 7%. Une vigueur qui sera, selon nous, confirmée par le prochain résultat trimestriel (publication prévue fin octobre).
    Notons enfin que la rentabilité est soutenue par les réductions de coûts et par les nouveaux modèles, qui dégagent de meilleures marges (de quoi faire plus aisément face aux suites financières du scandale).

    Nous restons prudents et misons toujours sur un bénéfice par action de 20 EUR en 2017 et de 23 EUR en 2018. Par rapport aux concurrents, l’action souffre d’une décote. Mais compte tenu du risque juridique, qui pourrait encore affecter les prochains résultats, n’achetez pas. Conservez.

    Cours au moment de l’analyse : 140,50 EUR

    Volkswagen est le producteur des marques VW, Audi, Seat, Skoda, Porsche…. Il est aussi actif dans les camions. Il est le premier constructeur automobile européen et vise la première place mondiale à l’échéance 2018.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Scandale du secteur auto allemand il y a 4 mois - lundi 31 juillet 2017
    Notre réaction.

    Le soupçon de cartel entre constructeurs allemands ternit encore l’image d’un secteur, déjà entaché par le scandale dudieselgate. Une volatilité accrue est à craindre ces prochains mois.  En dépit de faibles valorisations, n’achetez ni Daimler, ni Volkswagen VZ ( mais conservez).
    Seul BMW , qui nie toute entente, peut trouver grâce à nos yeux. La méfiance des marchés à son égard n’est pas justifiée. Achetez.

    Alors que VW, sa filiale Audi, Porsche et Daimler rappellent des véhicules suite au dieselgate, une autre affaire frappe l’industrie auto allemande. Depuis les années 90, les constructeurs s’y seraient concertés sur les prix, les technologies, les fournisseurs et la réduction des émissions polluantes. La Commission européenne enquête. Si le cartel est confirmé, l’impact financier est difficile à évaluer. Toutefois, si les groupes concernés, dont la trésorerie est solide, seront capables de bien di-gérer des amendes, ils devraient subir une pression croissante des autorités et de l’opinion publique. Les normes pour les moteurs thermiques (principale source de profits) seront renforcées. A l’horizon 2040 ou 2050 (selon les pays), ces moteurs seront interdits. En même temps, le développement du véhicule électrique nécessite beaucoup d’investissements (en R&D, en capacité productive). Dans ce domaine, les allemands ont un retard à rattraper sur la concurrence. Nous réduisons dès lors notre prévision de taux de croissance à long terme pour les groupes concernés.

     

    Cours au moment de l'analyse
    Daimler : 60,15 EUR
    Volkswagen VZ : 132,88 EUR
    BMW : 78 EUR

    Partagez cet article

  • Analyse
    Pour Volkswagen, les conséquences du Dieselgate sont réelles mais mitigées il y a 9 mois - mardi 21 mars 2017
    Sur le plan commercial, elles sont limitées.

    Si le groupe a renoué avec le bénéfice en 2016, le risque juridique lié aux émissions polluantes n’est pas écarté. Ces prochaines années, l’affaire pourrait encore peser sur les comptes (et sur le cours). Si vous êtes à l’aise avec un certain niveau de risque :
    CONSERVEZ.

    Le solide résultat de 2016 fait un peu oublier le scandale des moteurs manipulés. Malgré un environnement difficile au Brésil et en Russie, VW a vendu 10,3 millions de véhicules en 2016 (+4% par rapport à 2015). Et son bénéfice opérationnel (hors éléments non récurrents liés au scandale) a atteint un nouveau record. C’est grâce à l’excellente santé des marques de luxe (Audi et Porsche assurent 60% du bénéfice du groupe). Certes, le groupe a perdu des parts de marché en 2016, mais les conséquences commerciales du Dieselgate restent limitées. Au niveau financier cependant, les conséquences persistent : des provisions ont été inscrites pour 6,4 milliards d’euros en 2016 (après déjà 16,2 milliards en 2015). Quant à la partie judiciaire, elle est loin d’être terminée. Même si le volet américain semble en grande partie réglé, de nombreuses plaintes (collectives et individuelles), encore en cours dans d’autres pays, ne font encore l’objet que de très peu de provisions. Le montant de la facture reste incertain. Dans l’attente, nous restons prudents dans nos prévisions de bénéfice par action et tablons sur 18 EUR en 2017 et 20 EUR en 2018.

    Cours au moment de l'analyse : 137,20 EUR

    Volkswagen est le producteur des marques VW, Audi, Seat, Skoda, Porsche…. Il est aussi actif dans les camions. Il est le premier constructeur automobile européen et vise la première place mondiale à l’échéance 2018.

    Partagez cet article

  • Analyse
    Volkswagen sort de l’ornière il y a 11 mois - jeudi 12 janvier 2017
    Dans le cadre du scandale des émissions polluantes, de nombreuses poursuites restent en cours dans divers pays. Mais des accords trouvés avec la justice américaine ont permis au cours de rattraper une partie de son retard face aux concurrents.

    CONSERVEZ.

    Quinze mois après le début du scandale des moteurs truqués, Volkswagen commence à voir le bout du tunnel. Aux USA, le volet civil de l’affaire a été soldé, moyennant une somme de 17,5 milliards de dollars. Et le groupe est sur le point de finaliser un accord qui mettrait aussi fin aux poursuites pénales aux USA. Cela aura certes un coût important (4,3 milliards de dollars), nécessitant de nouvelles provisions (dont nous tenons déjà compte). Mais cela mettra fin à la majeure partie de l’affaire. Autre bonne nouvelle : en décembre 2016, les ventes mondiales de l’ensemble des marques du groupe ont bondi de 12%. L’année 2016 s’est donc terminée sur les chapeaux de roues, après un début poussif. C’est la preuve, qu’en dépit du scandale et d’une conjoncture économique dégradée dans les pays émergents (Brésil, Russie), le groupe a retrouvé sa dynamique commerciale. C’est de bon augure pour le résultat 2016, qui sera publié dans quelques semaines. Nous relevons dès lors d’ores et déjà nos prévisions de bénéfice par action à 7 EUR pour 2016, 18 EUR pour 2017 et 20 EUR pour 2018.

    Cours au moment de l'analyse : 153,15 EUR

    Volkswagen est le producteur des marques VW, Audi, Seat, Skoda, Bentley, Bugatti et Lamborghini. Il est aussi actif dans les camions. Il est le premier constructeur automobile européen et vise la première place mondiale à l’échéance 2018.

    Partagez cet article

Plus

Infos clés

Carte d'identité

Maximum sur les 12 derniers mois 179,20 EUR
Minimum sur les 12 derniers mois 125,74 EUR
Code ISIN DE0007664039
Bourse Francfort
Euronext non
Bêta 1,39
Volatilité 37,12 %
Nombre d'actions existantes 206.205.200
Capitalisation boursière (en milliards) 35,11 EUR
Secteur Secteur automobile
Volume de transactions (moyenne par jour en milliers) 1.724 EUR
Score corporate governance 3

Chiffres-clés par action (EUR)

2017 (e) 2016 2015 2014
Dividende 3,06 2,06 0,17 4,80
Bénéfice courant 20,00 18,74 19,77 21,86
Bénéfice net 20,00 10,26 -3,16 21,86
Cash flow courant 47,92 42,63 43,43 44,84
Cash flow net 47,92 49,15 54,20 44,84
EBIT 28,74 29,17 25,58 25,59
EBITDA 56,66 56,47 51,53 49,31
Valeur comptable 187,78 169,80 160,58 178,57
Valeur comptable tangible 140,78 122,75 113,41 129,01

Performance (en euros)

Volkswagen Vorzug Stoxx Europe 600 S&P 500
Rendement sur 3 mois 25,48 % 2,68 % 8,75 %
Rendement sur 6 mois 26,22 % 1,30 % 4,72 %
Rendement sur 1 an 36,64 % 10,71 % 6,76 %
Rendement sur 5 ans 1,67 % 6,89 % 15,70 %

Ratios financiers de la société

2016 2015 2014 2013
Pay out 19,73 % - 21,15 % 20,64 %
Current ratio 0,88 0,98 1,00 1,03
Return on equity 11,03 % 12,31 % 12,77 % 10,58 %
Total return on equity 6,04 % -1,97 % 12,77 % 10,58 %
Marge brute 18,87 % 15,90 % 18,04 % 18,07 %
Marge nette 2,48 % -0,64 % 5,47 % 4,64 %
Marge EBIT 6,73 % 6,01 % 6,27 % 5,92 %
Marge EBITDA 13,03 % 12,11 % 12,08 % 11,24 %
Taux d'imposition 26,23 % - 25,19 % 26,41 %
Gearing -31,85 -27,78 -19,56 -19,16
Fonds propres/total du bilan 20,83 % 23,11 % 25,68 % 27,14 %

Données boursières par action

2017 (e) 2016
Rendement de dividende 1,80 % 1,21 %
Cours/bénéfice courant 8,51 9,09
Cours/cash flow courant 3,55 3,99
Cours/valeur comptable 0,91 1,00
Cours/valeur comptable tangible 1,21 1,39
Cours / valeur intrinsèque - -
Rendement attendu pour le long terme 4,80 % -

(e) : estimation

×
Dites-nous ce que vous pensez
volkswagen-vorzug
Recommanderiez-vous l'utilisation de cette page à votre famille et vos amis? Donnez un score compris entre 1 (certainement pas) et 10 (certainement) *
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
Votre commentaire (optionnel)
Envoyer et Fermer