News
Les crypto-monnaies, dont le bitcoin, ont déjà fait rêver beaucoup d’investisseurs il y a 9 jours - mercredi 11 juillet 2018
Mais parfois, l’histoire tourne au cauchemar. Certaines plateformes cachent des fraudeurs.
Les crypto-monnaies, dont le bitcoin, ont déjà fait rêver beaucoup d’investisseurs

Les crypto-monnaies, dont le bitcoin, ont déjà fait rêver beaucoup d’investisseurs

La FSMA émet un nouvel avertissement.

Le bitcoin et les autres crypto-monnaies sont un investissement très risqué.
Il suffit d’observer la chute vertigineuse du cours du bitcoin depuis le début de l’année pour s’en rendre compte.

Mais il est un autre risque dont les investisseurs ne se rendent pas toujours bien compte, c’est le risque de fraude. Car acheter des bitcoins ou toute autre crypto-monnaie, cela ne se fait généralement pas auprès de sa banque habituelle, mais via une plateforme de trading dédiée.

Face au succès des crypto-monnaies, ces plateformes se sont multipliées (parmi les plus connues citons Kraken, Coinbase). Malheureusement, derrière beaucoup d’entre elles se cachent des fraudeurs. La FSMA continue de recevoir de nombreuses plaintes d’investisseurs qui ne récupèrent jamais leur argent ou sont sans nouvelles de la société auprès de laquelle ils l’ont placé.

Faites dès lors preuve de beaucoup de prudence avant de confier votre épargne à une société dont vous n’aviez jamais entendu parler auparavant. Ces sociétés arguent souvent que vous pouvez y investir en toute confiance. Mais dans la vie réelle, feriez-vous confiance à un inconnu que vous croiseriez en rue et qui vous proposerait d’investir votre argent ? Ne vous fiez pas à l’apparence du site internet, qui peut être très beau, ni aux avis d’utilisateurs (sont-ils bien réels ou truqués ?). Et si la société prétend qu’elle a obtenu l’agrément des autorités de contrôle, ce n’est pas toujours vrai non plus. En cas de doute, surfez sur www.fsma.be et/ou consulter la liste, non exhaustive, des plateformes de trading de crypto-monnaies pour lesquelles la FSMA a reçu des plaintes. 

 

Partagez cet article