News

La semaine sur les marchés : pas de bouleversement

il y a 2 mois - vendredi 12 avril 2019
En l’absence de nouvelles majeures émanant des entreprises, les investisseurs demeurent attentifs à l’environnement économique.
La semaine sur les marchés : pas de bouleversement

La semaine sur les marchés : pas de bouleversement

Sur la semaine, le S&P 500 a cédé 0,2%, le Stoxx Europe 50 a perdu 0,4% et le Bel 20 a quant à lui gagné 0,2%.

Certes, les marchés ont apprécié les propos du président de la banque centrale européenne concernant la politique monétaire. Son objectif demeure la stimulation de l’économie dans la zone euro. L’euro est resté stable face au dollar (1 EUR=1,13 USD).

Mais, alors que, d’une part, les négociations entre la Chine et les USA semblent progresser, d’autre part, le président Trump alimente de nouveau les tensions commerciales en menaçant l’Europe de droits de douane.

Et les marchés se sont aussi montrés inquiets suite à la communication du Fonds monétaire international, qui réduit ses prévisions de croissance.

A noter cependant que les actions des compagnies aériennes ont en moyenne gagné 2,4% sur la semaine, stimulées en fin de semaine par le report du Brexit (pouvant aller jusqu’au 31 octobre).

Au sein du Bel 20

Telenet (+4,9%), grand gagnant de la semaine, a profité du relèvement d’un objectif de cours par un broker.
KBC (+1,9%) et ING (+2,4%) ont profité de l’annonce par la BCE de mesures envisagées en faveur des banques, face à la faiblesse des taux. 
AB InBev (+2,2%) a poursuivi son redressement, stimulé par un récent rapport d’analyste soulignant que, pour le groupe, le pire est passé.
Barco (lisez notre analyse, -0,4%) s’est approché de son sommet des 20 dernières années après avoir annoncé investir dans caresyntax (spécialiste des logiciels pour salles d’opération). Une société de Bourse a aussi relevé son objectif de cours.
Cofinimmo (-0,5%) n’a pas vraiment profité du fait qu’il ait annoncé l’acquisition d’un établissement de repos et de soins aux Pays-Bas (à Dokkum).
UCB (-3,7%) a reçu le feu vert des autorités sanitaires américaines (FDA), pour mettre sur le marché son médicament Evenity (ostéoporose de la femme en ménopause), malgré la mention sur l’emballage d’un avertissement quant à un risque cardiovasculaire.

En dehors du Bel 20

Nyrstar (+30,8%) a vu sa cotation suspendue lundi après-midi, dans l’attente d’un communiqué de presse. Le groupe serait proche d’un accord quant à la (tant attendue) restructuration de sa dette. Mais ce vendredi midi, il n’y avait toujours aucune nouvelle officielle. 
D’Ieteren (-2,8%) se sépare de son directeur (ex-dirigeant de Dexia) après presque 6 ans de service; le groupe acquiert par ailleurs une participation de 80% dans l’entreprise bruxelloise CarASAP (location de voitures avec chauffeur, pour les entreprises).
Atenor a perdu plus de 8% après avoir bien monté les semaines précédentes. Sans doute des prises de bénéfice.
– Greenyard (+8,2%) bénéficie d’un délai de 15 mois accordé par les banquiers pour réduire son endettement à un niveau acceptable. Des activités ont été et seront vendues, une restructuration est en cours et une augmentation de capital est en préparation. Evitez cette action. Si vous l’avez, ne conservez la que si le risque ne vous fait pas peur et que vous avez un horizon d’au moins 2 ou 3 ans.
– Si Engie (lisez notre analyse) a perdu 1,2%, c’est parce que la banque Morgan Stanley a changé son conseil à son sujet. Mais ce n’est pas inquiétant.
– A noter enfin : Uber, leader mondial du marché des véhicules de tourisme avec chauffeur (VTC), envisage son entrée en Bourse dès le mois prochain. Nous y reviendrons.

Variations de cours de lundi matin à vendredi midi.

Partagez cet article